HomeActualitéAtlas Copco Algérie lance officiellement sa filiale EPIROC

Atlas Copco Algérie lance officiellement sa filiale EPIROC

Atlas Copco Algérie, filiale du groupe Atlas Copco, célèbre ses 70 ans en Algérie et lance officiellement sa filiale EPIROC, un partenaire de premier plan pour l’industrie minière, les infrastructures et les ressources naturelles.

En effet, Atlas Copco Algérie lance EPIROC, le partenaire de premier plan en matière de productivité pour les industries minières, des infrastructures et des ressources naturelles, afin de répondre aux nouveaux besoins du marché algérien.

Grâce à une technologie de pointe, EPIROC développe et produit des équipements, des consommables et des services innovants destinés aux mines de surface et les mines souterraines, aux infrastructures, aux travaux de génie civil, au forage de puits et aux applications géotechniques.

L’entité EPIROC couvre des segments très larges qui vont de l’exploitation minière, la construction, la démolition et le recyclage, à l’eau, au pétrole et au gaz et fournit aussi des équipements pour le forage, l’exploitation minière et l’excavation de roches, ainsi qu’une gamme complète de consommables de classe mondiale. La société aide les entreprises et collabore avec les clients dans plus de 150 pays. En 2017, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 3,7 milliards de dollars.

Par ailleurs, Power Technique est la 2ème business area au sein d’Atelas Copco Algérie, avec un chiffre d’affaires global de 1,3 milliards d’euros dans le monde, soit 15% du chiffre d’affaires global du groupe dans le monde Power Technique en Algérie représente 35% du chiffre d’affaires global et elle est première en Afrique et emploie plus de 4.000 personnes dans le monde.

L’activité location est très développée en Amérique et en Europe. Cette activité représente environ 55% du chiffre d’affaires de Power Technique dans le monde. L’entreprise a également acquis l’américain Chicago Pneumatic que commercialise et elle a développé en Algérie un marché de niche à travers un partenariat avec un fabriquant de pompes à béton.

L’entreprise est aussi à la pointe de la digitalisation, puisqu’elle a lancé plusieurs plateformes, telles que FleetLink qui permet de suivre les machines et les équipements.

Interrogé sur l’absence d’usine ou d’une entité d’Atlas Copco en Afrique, M. Tony Van Herbruggen, PDG d’Atlas Copco Algérie, explique que le chiffre d’affaires réalisé par le groupe au niveau africain n’est pas important, soit 6%.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine