La 2ème édition du concours « Startupper de l’Année par Total » s’ouvre le 9 octobre 2018

Startupper de l’Année par Total

Les inscriptions au concours « Startupper de l’Année par Total », ouverte du 9 octobre au 13 novembre 2018. A travers sa filiale Total Lubrifiants Algérie, le groupe pétrolier lance la 2ème édition du concours et les équipes de Total en charge du challenge entameront des visites dans les universités algériennes pour que tous les Algériens puissent avoir l’opportunité de participer au challenge.

A ce propos, M. Stéphane Talleneau, directeur général de Total Lubrifiants Algérie et de Total Bitumes Algérie, a indiqué qu’ «en échangeant en Algérie, lors des phases de recrutement avec de jeunes étudiants, j’ai constaté que les hommes et les femmes veulent innover, inventer et réussir au sein de leurs propres structures leur rêve est de créer leur propre boîte ».

Il a souligné que « le projet doit avoir un impact social et sociétal et de proposer une solution qui répond à un problème lié à la santé, à la sécurité routière, à l’éducation, à l’accessibilité ou tout autre domaine en lien avec les communautés locales », poursuivant « le challenge Startupper de l’Année par Total s’inscrit dans le cadre de la politique de soutien du groupe Total au développement socio-économique de tous les pays, où le groupe est implanté à travers le monde, notamment le pays Algérie ».

M. Talleneau a indiqué que le concours « constitue une initiative très concrète pour contribuer localement, sur le continent africain, au renforcement du tissu industriel et de l’emploi, à travers l’appui apporté aux entrepreneurs, les plus audacieux et innovants dans la réalisation de leurs projets. Ce projet vise à faire émerger de nouvelles initiatives dans le respect des valeurs qui sont celles du groupe : faciliter l’accès à l’éducation, améliorer la santé publique et la sécurité sur les routes et respecter l’environnement ».

Il a rappelé qu’ « après le succès  de la 1ère édition qui a englobé 34 pays, le groupe Total renouvelle le challenge et le porte à 60 pays. En Algérie, trois gagnants profiteront d’un accompagnement professionnel, d’un soutien financier de la part de Total Lubrifiants Algérie, ainsi que d’une grande visibilité médiatique. Ces mêmes trois gagnants participeront ensuite au challenge la direction Afrique et bénéficieront, le cas échéant, d’un soutien financier et médiatique ».

Les conditions pour participer au concours 2018-2019, il est gratuit, pas de limitation pour les domaines d’activité, le participant doit être de nationalité algérienne, le fondateur du projet ou de l’entreprise ne doit pas avoir plus de 35 ans le projet doit être, soit au stade de l’idée, ou une start-up créée au cours des deux dernières années le projet doit proposer une solution.

Cette année, Total Lubrifiants Algérie a mis en place un coup de cœur féminin, comme le fut l’lauréate du coup de cœur 2016, Samia Khedim à travers sa start-up, Rdz Toubib, une application de prise de rendez-vous entre praticiens de la santé et patients. L’aide financière dont a bénéficié la lauréate 2016-2017 s’élevait à 1 million de dinars. L’enveloppe financière n’est pas versée en totalité, seul 1/3 est versé et les 2/3 restants, sont versés après la mise en place du business model. Lors de la 1ère édition, les femmes représentaient 25% des gagnants dans le monde, alors qu’elles étaient 13% à participer à ce challenge.

Dans chaque pays participant, un jury local composé d’experts Total, de dirigeants d’incubateurs, de responsables d’entreprises et d’acteurs locaux de la vie sociétale, sélectionnera trois gagnants.

MDI School