L’Algérie est le premier importateur des semences de pomme de terre, des Pays-Bas

pommes de terre

L’Algérie est le premier importateur des semences de pomme de terres des Pays-Bas a fait savoir, samedi 29 septembre 2018, l’Ambassadeur de ce pays en Algérie, Robert van Embden, lors de la clôture du salon international de l’agriculture organisé à Mostaganem.

MDI Alger

Selon le diplomate néerlandais, le Port de Mostaganem est la principale porte d’arrivée de ces importations algériennes de semences de pomme de terre, dont les quantités importées à ce jour s’élèvent à 120 000 quintaux. Les Pays-Bas dominent le marché mondial dans ce  domaine.

A noter que, les semences restent l’un des maillons faibles du secteur agricole en Algérie, notamment la filière pomme de terre. Puisque, les importations coûtent des milliards de Dinars à l’Etat.

Bien que, la quantité de semences importées est en régression d’une année à une autre surtout des semences de type A dont le volume est passé de 160 000 tonnes en 2014 à 140 000 tonnes en 2015 puis 120 000 tonnes en 2016. Ces importations d’Europe coûtent aux importateurs privés quelque 100 millions d’euros par an.

Il est à rappeler que, après l’annonce en 2016 du programme pour l’horizon 2019 pour mettre fin à l’importation de semences de pommes de terre. Fin mai dernier, le Ministre de l’agriculture Abdelkader Bouazghi, a prolongé cette échéance jusqu’en 2022. «Le travail était en cours pour cesser l’importation des semences de pomme de terre à compter de début 2022», avait annoncé Bouazghi lors d’une visite dans la wilaya de Sétif, en assurant que «le pays est parvenu à produire nombre de classes de ces semences réduisant la facture des importations».

Par ailleurs, l’Ambassadeur néerlandais a également fait savoir par la même occasion, que l’Algérie est le premier importateur de produits laitiers hollandais.

Le même responsable a mis en avant l’excellence des relations bilatérales entre son pays et l’Algérien, notamment, les échanges commerciaux. A ce propos, M. Van Embden a indiqué que, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’est élevé à 2.5 milliards de Dollars en 2017. Il a précisé que l’Algérie exporte vers les Pays-Bas des hydrocarbures.

Le diplomate néerlandais prévoit en outre, une hausse de ces échanges durant les prochaines années, et l’élargissement à l’avenir des domaines de coopération pour toucher les secteurs stratégiques, et ce, selon les accords signés entre les deux pays.

Bessa, Résidence la Pinède