Sonatrach-Cepsa : Un contrat d’investissement de 1.2 milliards de Dollars adopté par le Conseil des Ministres

Affaire Sonatrach : La cour de milan relaxe Saipem et Eni

Trois décrets présidentiels relatifs à l’exploration et l’exploitation de champs pétroliers, dont un contrat associant Sonatrach et la société espagnole Cepsa pour un investissement de près de 1.2 milliards de Dollars, ont été adoptés par le conseil des Ministres qui s’est réuni ce mercredi 26 septembre 2018.

Selon le communiqué du conseil, diffusé via l’agence officielle, «il s’agit du contrat signé en janvier 2018, associant le groupe Sonatrach (majoritaire) et la société espagnole Cepsa dans la prorogation de la production du champ dénommé «Rhourde El Khrouf» pour un investissement de près de 1,2 milliard de dollars».

Le deuxième décret concerne, selon la même source, «un avenant à un contrat associant Sonatrach (majoritaire) et ses partenaires Total (France) et Repsol (Espagne), pour l’exploration et l’exploitation du périmètre dénommé «Tin Fouyé Tabenkort II», avec un investissement de 320 millions de dollars».

Selon le même communiqué, le troisième décret, «permet la révocation par anticipation du contrat liant Sonatrach et ses partenaires Total et Repsol dans l’exploitation d’un précédent périmètre dénommé «Tin Fouyé»».

A ce propos, la même source a expliqué que «cette révocation permettra la mise en oeuvre du contrat relatif au périmètre « Tin Fouyé Tabenkort II».

Dans ce cadre, le président Bouteflika a interpellé le gouvernement et notamment les responsables du secteur de l’énergie pour «intensifier les efforts d’exploration des capacités du pays en hydrocarbures de sorte à continuer de fournir au pays des ressources financières appréciables pour le financement du développement national»., en demandant par ailleurs «une dynamisation accrue» du développement des énergies renouvelables dont un important programme a été adopté il y a trois années.

MDI Alger