Sonatrach : Les premiers forages offshores seront lancés début 2019

projets en Algérie

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach lancera les premiers forages en offshore en début 2019, a fait savoir, ce lundi 24 septembre 2018, le PDG de l’entreprise Abdelmoumen Ould Kaddour.

«On va bientôt avoir la première exploration forage pour le offshore. C’est très intéressant pour nous. C’est certain, il y a du potentiel. D’après les études préliminaires, il y a de très  bonnes perspectives. Maintenant, il faut qu’on attende encore de voir. Mais je pense que dès l’année prochaine, on commencera à faire les premiers forages», a déclaré Ould Kaddour lors d’un point de presse tenu à l’issue de la présentation du rapport annuel de l’Organisation des pays exportateurs du pétrole (OPEP) sur les perspectives mondiales du marché pétrolier.

En mars dernier, à titre de rappel, Ould Kaddour avait annoncé que «des projets de forages en offshore au large de Bejaïa et d’Oran étaient au stade d’évaluation des données sismiques». Il a révélé même que plusieurs partenaires de Sonatrach comme Anadarko (Etats-Unis), Total (France), Eni (Italie) et Statoil (Norvège) «étaient intéressés à se joindre à Sonatrach pour pouvoir développer l’activité du forage en offshore en Algérie».

Le PDG de Sonatrach a expliqué à propos des énergies fossiles que «l’Algérie est classée 3ème au niveau mondial. C’est une réserve que le dieu nous a donné, il faut bien qu’on l’exploite. Il est nécessaire de mettre en œuvre cette solution».

Concernant le Gaz de Schiste, Ould Kaddour a estimé que c’est «un processus très long. Il y ‘a une phase d’étude qui est lancée et à partir de cette phase il va y a voir des essais au niveau de centre d’innovation».

Et de préciser qu’«il s’agit d’un travail qui demande 3 à 5 années», et que «l’idéal est de le faire avec un partenaire qui a des compétences et la technologie dans l’exploitation du pétrole non conventionnel».

 

MDI School