HomeénergieOuld Kaddour dément la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc

Ould Kaddour dément la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc

Le PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour a démenti, ce lundi 24 septembre 2018, les informations relayées dans la presse nationale et marocaine, portant sur une éventuelle fermeture du gazoduc «Maghreb-Europe» transportant le gaz algérien vers l’Espagne et l’Europe à travers le Maroc, dans la fin du contrat est prévue en 2021.

A ce propos, Abdelmoumen Ould Kaddour a expliqué lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Direction Générale de la Sonatrach que « nous, on veut augmenter nos capacités de production de gaz, mais, il faut aussi les transporter, et pour pouvoir les expédier, il faut qu’il y est des pipes. C’est aussi simple que ça», et de rappeler que, à l’inauguration des travaux de réalisation du pipeline d’El Aricha à Beni Saf, un journal de chez nous avait titré que le gazoduc traversant le Maroc va être coupé.

«Pour quoi je vais couper ce pipeline ?», s’est interrogé Ould Kaddour, en indiquant que «au contraire, ça m’arrange. J’ai une autre possibilité d’augmenter mes capacités d’export, bien au contraire, je veux qu’il reste, et maintenant, si les marocains décident de l’arrêter, c’est leur problème».

Pour rappel, cette rumeur de fermeture de ce gazoduc est intervenue après le lancement il y a quelques jours, des travaux de réalisation de l’extension du gazoduc Pedro Duran Farrell (GPDF), reliant El Aricha dans la wilaya de Naama à Beni Saf dans la wilaya d’Ain Témouchent. Cette extension une fois opérationnelle en 2020, reliera le gazoduc Medgaz, pour augmenter les capacités d’acheminement de gaz naturel de 8 milliards m3/an actuellement à 10 milliards m3/an.

L’information rapportée par dans les médias nationaux a vite été relayée par plusieurs médias marocains, qui se sont versés dans des accusations, en évoquant des scandales de corruption au sein de Sonatrach…etc.

Ce qui a fait réagir le Ministre marocain de l’énergie, Aziz Rabbah, qui a démenti jeudi dernier dans une déclaration à la presse «les allégations selon lesquelles le gazoduc transportant le gaz algérien via le Maroc vers l’Europe devrait être fermé au terme de son contrat en 2021».

«C’est faux, l’Espagne, le Maroc et l’Algérie ont besoin de développer la coopération dans ce secteur», a indiqué le ministre, n’excluant pas que l’accord sur le gazoduc Maghreb-Europe, qui arrive à expiration en 2021, puisse être reconduit.

«C’est faux de dire que le gazoduc traversant le Maroc va être fermé. Ce sont des allégations médiatiques fausses», a-t-il tranché.

A noter que, le gazoduc Maghreb-Europe, long d’environ 1.300 km, part d’Algérie et rejoint Cordoue en Espagne via le Maroc. Entré en service le 1er novembre 1996 avec une capacité de transport initiale de 8,5 milliards de m³ par an, il a vu cette capacité augmenter à 13,5 milliards de m³ par an en 2005. Son contrat d’exploitation est d’une durée de 25 ans.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine