Montage de véhicules : L’usine Peugeot retardée de deux ans

première voiture de marque Peugeot

L’entrée en production de l’usine de montage de véhicules de la marque française Peugeot-Citroën prévue dans la wilaya d’Oran a été retardée de deux ans. Ainsi, les voitures de la marque au lion ne seront pas commercialisées sur le marché algérien avant les deux prochaines années.

Invité du forum du journal Ennasr à Constantine ce mardi 18 septembre 2019, le Président du conseil d’Administration du groupe Condor Abderrahmane Benhamadi a fait que, le projet de l’usine de montage des voitures de la marque Peugeot-Citroën est «sur une bonne voie», et que «l’usine entrera en production dans environ deux ans», dont les propos ont été rapportés par Echourouk.

Pour rappel, le contrat pour la réalisation de l’usine dans la localité d’El Hamoul, commune d’El Kerma, dans la wilaya d’Oran, a été signé en novembre 2017 pour un investissement de 100 millions d’euros, avec la création d’une société mixte dans le cadre de la règle 49/51, entre le groupe français PSA avec 49%, 20 % pour l’entreprise nationale de production de véhicules industriels PMO de Constantine, 15,5 % au groupe Condor, 15,5 % à l’opérateur pharmaceutique Palpa pro. Et il était prévu également que les premières voitures sortiront début 2019.

L’usine devait, au lancement de l’activité, permettre l’assemblage de 25 000 unités avec comme objectif d’atteindre à terme 100 000 voitures par an. Par ailleurs, le projet devrait créer pas moins de 1000 emplois directs à terme et des centaines de postes indirects.

Mais, l’on se rappelle aussi que projet de l’usine de montage du groupe automobile en Algérie était bloqué depuis plusieurs mois en raison d’un problème de terrain de 120 ha qui devait abriter l’unité d’assemblage, la direction générale, un centre de formation, une zone réservée aux sous-traitants.

En effet, une polémique avait éclaté autour du terrain d’El Hamoul. En avril dernier, un agriculteur avait dénoncé, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l’attribution de son terrain, pour accueillir cette usine. Il avait accusé les autorités locales d’avoir détourné un terrain agricole et les autorités ont été obligées d’annuler la décision d’attribution de ce terrain.

Une polémique, qui avait suscité la réaction du Ministre de la justice Tayeb Louh, annonçant l’ouverture d’une enquête en qualifiant de « grave » l’atteinte aux terres agricoles.

A la mi-août dernière, le projet de l’usine du groupe français PSA a été délocalisé dans la localité de Tafraoui toujours dans la wilaya d’Oran, avec le dégagement d’un autre terrain de 160 ha.

MDI Alger

Par ailleurs, Benhamadi a indiqué lors de son passage au forum du quotidien Ennasr que la formation des cadres qui devront travailler dans l’usine de Peugeot d’Oran, débutera dans les prochains jours, en affirmant que «la formation est une priorité des investissements» de son groupe et que  «la création de l’académie pour la formation des cadres de l’usine de montage de véhicules était l’une des principales conditions du cahier des charges avec Peugeot».

Bessa, Résidence la Pinède