Travaux publics : plusieurs projets réévalués, dans le PLF 2019

secteurs des transports et des travaux publics

Le secteur des transports et travaux publics a bénéficié de plusieurs enveloppes financières supplémentaires au sein du projet de loi de finances pour l’année 2019, et cela dans le cadre des réévaluations de plusieurs projets importants, notamment les pénétrantes.

Selon le ministre du secteur abdelkader Zaalane, des projets ont connus plusieurs obstacles d’ordre technique ou bien financiers empêchant l’avancement des travaux au cours des années précédentes. Entre autre, le ministre a cité la pénétrante du port de Djendjen à Jijel vers l’autoroute Est Ouest d’une longueur de 110 Km.
Répondant aujourd’hui aux questions des députés à l’Assemblée populaires nationale (APN), le ministre a indiqué que ce projet sera soutenu avec une enveloppe de 8 milliards de dinars au cours de la loi de finances de 2019 ce qui va lui permettre d’atteindre une cadence nécessaire pour l’avancement des travaux.
En effet, au cours de l’année 2017, la réalisation de cette importante pénétrante, a été confronté à plus de 300 obstacles, liés à l’expropriation de terrain et la destruction de 400 maisons, ajoutant à cela la pénurie de fer nécessaire pour la réalisation du projet, sans oublier la crise financière qui a empêché l’Etat de payer les créances aux entreprises.
Dans le même sillage, le projet de la pénétrante reliant le port de la wilaya de Bejaia, à l’autoroute Est Ouest  bénéficiera d’une somme de 10 milliards de dinars supplémentaires afin de poursuivre la réalisation de ce qui reste à faire. Selon, Zaalane le projet est dans un état d’avancement de 78% et sera reçu le début de l’année prochaine, sachant que deux sections du projets sont déjà reçues.
Ainsi plusieurs projets de grande importance économique seront prioritaires dans la feuille de route du gouvernement  au cours du PLF 2019 qui sera prochainement soumis au conseil des ministres. Toutefois, la situation financière du pays a chamboulé la réalisation de plusieurs projets obligeant le gouvernement à geler pas mal d’investissements prévus dans plusieurs secteurs.Mais avec l’amélioration des revenus de l’État au cours de cette année, le gel sera levé au fur et à mesure sur les projet.
Enfin, le ministre des travaux publics n’a pas voulu dévoiler le montant de la totalité des réévaluations prévues pour son secteur au cours de la prochaine loi de finance, jugeant que ces montants peuvent être revues à la hausse ou la baisse.