Prises de rendez-vous et constitution de faux dossiers de visas : Le nouveau créneau juteux des cybercafés et des agences de voyages

visas pour la France

Les prises de rendez-vous où la constitution du dossier pour obtenir un visa pour les pays de l’espace Schengen sont devenues ces derniers temps un créneau juteux pour de nombreux cybercafés et agences de voyages, voire même de particuliers. On peut dire que, c’est un nouveau commerce de faux documents qui a vu le jour.

Ooredoo Maxy 2000

Ces agences de voyages et cybercafés, pour la diffusion de leurs annonces utilisent les réseaux sociaux et sites de ventes en ligne, pour atteindre un maximum de citoyens, prêts à payer le double voire le triple de toute  la procédure de demande de visa, l’essentiel, pour eux, c’est d’obtenir le fameux sésame, plus généralement, pour la France qui est la destination privilégiée.

Aujourd’hui, il ne s’agit plus de réservation d’hôtel « fictive » ou de compte bancaire gonflé, mais carrément, de constitution complète de dossiers de demande de visas avec de faux documents obtenus de façon illégale, contre des sommes allant de 25 000 Da à 55 000 DA, selon la nature du dossier, proposition de rendez-vous de visas, …etc, en contrepartie  de 15 000 DA, telles sont les annonces qui pullulent sur les réseaux sociaux et les sites d’’annonces comme ouedkniss, selon l’enquête publié par le quotidien l’Expression

Ces nouveaux commerçants de faux documents, qui activent au vu et au su de tout le monde, en exhibant leurs coordonnées, proposent de créer aux éventuels clients toute une carrière professionnelle, diplômes et fiches de paie à l’appui.

Ainsi, selon des annonces publiées sur Ouedkniss,  à l’instar de cette agence de voyage, qui a publié tous les documents nécessaires pour la constitution du faux dossier de visa : attestation de travail, fiche de paie, titre de congé, affiliation Cnas, relevé des émoluments, compte en euro et dollar, compte en dinar, invitation professionnelle, prise en charge par la société, ordre de mission, réservation d’hôtel, assurance voyage, réservation billet télex.

L’annonceur affirme que «nos dossiers ont une réponse favorable dans tous les pays du monde (France, Espagne, Italie, Allemagne, Suisse, Portugal, Belgique, Malte, Grèce, Suède, Finlande, Pologne, Islande, Luxembourg, République tchèque, Autriche, Turquie, Irlande, Norvège, Russie, Roumanie, Bulgarie, Estonie, Croatie, Slovénie, Slovaquie…)», et pour un autre de souligner que «nos dossiers ont une réponse favorable de 99% dans tous les pays du monde. (France Espagne, Italie, Pays- Bas, Finlande, Allemagne, Suisse, Portugal Pologne, Malte, Grèce, Belgique)», en assurant que les documents fournis sont 100% originaux et valables pour tous les consulats.

Sur l’origine de ces documents, où comment ils les obtiennent, ces nouveaux faussaires ont affirmé qu’ils «travaillent avec de vraies entreprises que l’on paye pour nous fournir ces documents». Selon leurs dires, des employés d’entreprises publiques sont impliqués, puisqu’ils sont payés, par ces agents de voyages, propriétaires de cybercafés et mêmes des particuliers, contre la fourniture de documents nécessaires à la constitution de ces dossiers. Ces nouveaux faussaires, ont avoué que ce sont des pratiques  «illégales, mais tolérées».

Face à ce nouveau phénomène de trafic de documents, les citoyens très nombreux à immigrer et voyager, sont le centre de ces pratiques frauduleuses et y participent de plein gré. Du moment, qu’ils sont prêts à payer des sommes importantes pour avoir un visa, même, au risque de se retrouver poursuivis en justice et pis encore, se retrouver en prison.

Tout le monde avait cru qu’ avec le nouveau prestataire de services VFS Global chargé de la collecte des dossiers de demande de visas pour la France, au niveau la région centre du pays, la problématique de la disponibilité des rendez-vous de visas s’était dépassé, et que le trafic de documents faisait aussi partie du passé, après les scandales ayant éclaboussé l’ancien prestataire de services TLS contact.

Mais, ce n’est pas du tout le cas. Selon plusieurs sources médiatiques, aucun nouveau rendez-vous n’est disponible sur la plateforme de prise de rendez-vous de VFS Global, et ce, avant le 20 novembre 2018.

KIA RIO

Ce phénomène a laissé la voie libre aux agents de voyages et tenants de cybercafés, qui ont affirmé arrondir leurs chiffres mensuels grâce à ce trafic.

EFTG