Ould Kaddour : «entre 15 à 20 milliards de dollars de marchés pour les entreprises nationales dans le cadre de la nouvelle stratégie de Sonatrach »

Ould Kaddour recruté par ExxonMobil

Dans sa stratégie 2020/2030 connue maintenant sous l’appellation de « SH 2030″, la Sonatrach consacre des marchés de l’ordre de 15 à 20 milliards de dollars au profit des entreprises nationales publiques et privées, qui sont appelées à saisir pour ne pas que ces marchés soient remportés par des entreprises étrangères.

«Il y a 15 à 20 Mrds de  Dollars d’espace que nous consacrons dans la nouvelle stratégie de Sonatrach aux entreprises locales. Il faut qu’on réalisé nos projets et les investissements qu’on doit faire », à déclaré, ce dimanche 9 septembre 2017 à Alger,  le PDG de Sontarach  Abdelmoumen Ould Kaddour, lors d’un point de presse tenu en marge de l’ouverture des journées d’informations sur les opportunités d’investissements au profit des entreprises nationales.

Il a indiqué que « Nous sommes donc en train de pousser ces entreprises à réaliser ces projet », estimant qu’à travers ces deux journées d’information « il y aura plus de communication » avec les entreprises nationales pour mieux cerner les problèmes qu’elles ont et mieux les aider à prendre en charge le plan de travail de la Sonatrach.

Ould Kaddour a estimé que ce serait dommage si ces quelques milliards de dollars partiront encore à l’étranger. « Si on n’arrivera pas à les faire faire par les entreprises nationales, c’est toute l’économie qui ne fonctionnera pas », a-t-il indiqué.

Pour  Ould Kaddour « il faudrait qu’on arrive à faire de ces entreprises (petites, moyennes ou grandes) des fabricants des équipements », avant de préciser que les taux de 30 à 40% réalisés par la Sonatrach sont dans la construction. « On ne fabrique pas d’équipements », a-t-il souligné, ajoutant que c’est dans ce domaine qu’on doit pousser le plus.

Dans sa stratégie SH2030, Sonatrach vise à réaliser un taux d’intégration national toutes filiales confondues de 55%.

Ould Kaddour a fait savoir qu’un bureau de suivi sera créé à l’intérieur de Sonatrach pour le suivi de tout tes les opérations et discussions qui auront lieu durant ces deux journées et qui va travailler pour pouvoir intégrer le maximum d’entreprises locales, tout en mettant en place des mécanismes d’incitation pour ces entreprises.

Pour Ould Kaddour les entreprises locales doivent « changer leur façon de faire, leur organisation, se mettre à jour » pour qu’elles puissent répondre aux besoins de Sonatrach. Il a ajouté que la fabrication et l’ingénierie sont les créneaux les plus importants à développer.

MDI School