Le VP de la Banque mondiale en Algérie : conforter le partenariat autour des objectifs de croissance inclusive et de création d’emplois

Soutenir la transition des pays de la région MENA : la banque mondiale dévoile sa nouvelle stratégie
Ferid Belhaj, vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique

Le vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique, Ferid Belhaj, est en Algérie les 5 et 6 septembre 2018 pour réaffirmer le soutien de l’institution aux objectifs que s’est fixé le pays de transformer l’économie et de donner à tous les jeunes Algériens les moyens d’exprimer leur potentiel. Il s’agit de son premier déplacement dans ce pays depuis qu’il a été nommé à ce poste le 1er juillet dernier.

Au cours de cette visite de deux jours, le vice-président rencontrera le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, le ministre des finances, Abderrahmane Raouya, le ministre de l’industrie et des mines, Yousef Yousfi, le ministre des travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Noureddine Bedoui, le gouverneur de la Banque centrale d’Algérie, Mohamed Loukal, ainsi que des représentants du secteur privé et de jeunes entrepreneurs. Accompagné de la directrice des opérations pour le Maghreb et Malte, Marie Françoise Marie-Nelly, du représentant résident, Demba Ba, et d’une délégation d’experts de l’institution, M. Belhaj s’entretiendra du programme de coopération avec le gouvernement algérien.

Les discussions porteront sur les domaines dans lesquels la Banque a apporté des services de conseil mais également sur la nécessité d’investir dans le capital humain, les infrastructures et les nouvelles technologies afin d’amorcer la transition vers l’économie numérique et, ce faisant, d’encourager une croissance inclusive et la création d’emplois.

Le portefeuille du Groupe de la Banque mondiale en Algérie comprend 9 projets d’assistance technique dans les secteurs de l’agriculture, des finances, du climat de l’investissement, de la protection sociale, des exportations et de la gestion intégrée des régions désertiques. Ces opérations visent à conforter la croissance par le biais de la diversification de l’économie, de la promotion du développement durable, de l’amélioration de l’efficacité des programmes sociaux, de l’optimisation de la planification et de la gestion économiques, et de l’évaluation des institutions.

Source wbank

Colloque MDI