Nouvelle loi sur les hydrocarbures : La première mouture prête en décembre prochain

pays exportateurs de gaz

La première mouture de la nouvelle loi sur les hydrocarbures sera fin prête vers la fin de l’année 2018 en cours, a annoncé, dans la journée de lundi 3 septembre à Alger, le Ministre de l’énergie Mustapha Guitouni.

«Le projet de loi sur les hydrocarbures est en étude et la première mouture pourrait être prête vers la fin de décembre», a déclaré Guitouni, en marge de l’ouverture de la session parlementaire du Conseil de la Nation.

Guitouni a affirmé que «tout se passait au mieux», concernant la rédaction de cette nouvelle loi, qui, rappelons-le, l’Algérie a sollicité le cabinet juridique américain «Curtis, Mallet-Prévost, Colt&Mosle», pour l’aider dans la confection de la nouvelle loi, avait révélé, en juin dernier, le PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour.

Ce dernier, ne cessait de réitérer que, «l’objectif de la nouvelle loi sur les hydrocarbures est d’attirer plus d’investisseurs étrangers».

Par ailleurs, Guitouni a écarté «toute augmentation des prix des carburants, d’électricité ou de gaz», dans le cadre du projet de loi de finances 2019.

«Le domaine pétrolier est très vaste et que les opérateurs économiques algériens ont beaucoup à faire», a répondu Guitouni à une question sur la possibilité d’intégrer les jeunes diplômés des différents instituts et établissements spécialisés  dans le secteur de l’énergie, en faisant savoir que «son secteur proposera des segments très importants devant permettre aux entreprises locales d’y activer et par conséquent permettre l’intégration des jeunes diplômés algériens».

MDI School