Agences de voyages défaillantes : Le Ministère du tourisme va sévir

Tourisme en Algérie : 1,7 million de Tunisiens en 2019 selon le ministre
Abdelkader Benmessaoud ministre du tourisme

Le Ministère du tourisme a décidé de sévir contre les agences de voyages qui sont en infraction à la loi et la réglementation.

En effet, selon les propos du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, tenus hier (lundi), en marge de l’ouverture de la session parlementaire «des sanctions seront infligées aux agences de tourisme ayant enfreint la loi et la réglementation».

«La loi était claire et sera rigoureusement appliquée», à l’encontre de ces agences défaillantes,  a déclaré à la presse Benmessaoud, sans préciser la nature de ces sanctions et des mesures qui vont être prises.

Cette annonce du Ministre du tourisme intervient, après une saison estivale marquée par des dépassements de la part certaines agences de voyages malintentionnées ou par manque de professionnalisme, qui ont entraîné des touristes algériens dans des aventures et mis dans des situations peu commodes, dans de nombreuses destinations, notamment, la Tunisie, la Turquie et l’Egypte.

A ce propos, l’on se rappelle les mésaventures des touristes algériens qui se sont vus refuser l’accès à des hôtels en Tunisie, dont des vidéos ont été largement relayées sur les réseaux sociaux. La raison est que, des agences de voyages nourries par l’appât du gain, ont envoyé ces touristes nationaux en Tunisie sans aucune réservation et confirmation dans un hôtel dans le pays voisin.

Rappelons, également que, le Syndicat national des agences de voyage (SNAV) avait dénoncé dans un communiqué le manque de «de professionnalisme criard, de compétences avérées», de certaines agences de voyages qui «se complaisent à envoyer des nationaux, sans réservation et confirmation hôtelière écrite. Ils les attirent par des tarifs très bas défiant toute concurrence «loyale». En contrepartie, malheureusement nos pauvres compatriotes reçoivent logiquement à l’arrivée des prestations de bas de gamme, inacceptables .Et c’est toujours la faute à ces agents de voyages véreux, sans scrupules, qui doivent être annihilés et pénalisés».

Dans ce sens, Benmessaoud a assuré que «toutes les plaintes parvenues au ministère seront examinées». En attendant, espérant qu’une suite sera donnée à ces plaintes.