Air Algérie : 22% des vols ont enregistré des retards durant la saison estivale

Voyageurs impactés par le coronavirus : Air Algérie rassure ses clients

Plus de 22% des vols de la compagnie aérienne nationale Air Algérie ont enregistré des retards allant de 45 minutes à une heure de temps, durant la saison estivale en cours, a fait savoir, ce lundi 3 septembre 2018, Rédha Toubal Seghir, Directeur des affaires générales au sein d’Air Algérie.

Le même responsable a affirmé que le nombre des retards de longues durées était très réduit.

Toubal Seghir a indiqué que la compagnie aérienne augmenté le nombre de ses vols de 4% pour le compte de l’actuelle saison estivale qui s’achèvera le 15 septembre 2018. Dans ce sens, il a ajouté qu’Air Algérie a utilisé toute sa flotte sur laquelle elle a compté, en soulignant que la compagnie n’a pas recouru à la location d’avions auprès des compagnies étrangères.

Intervenant sur la chaîne Ennahar TV, M. Toubal Seghir a fait savoir que, plus de 1.8 million de sièges ont été fournis sur les lignes internationales et 715 000 sur les lignes nationales. Au total, 142 000 passagers ont été enregistrés sur des lignes internationales et 440 000 sur des lignes nationales, en hausse de 6% par rapport à 2017, a-t-il précisé.

Abordant le sujet des billets d’avions, le même responsable a expliqué qu’Air Algérie ouvre les ventes et les réservations 5 mois avant les départs. Selon lui «une planche tarifaire variée» est proposée aux clients, en estimant que «nous ne pouvons pas vendre tous nos billets avec des prix promotionnels». Et de préciser que «nous commençons avec des tarifs d’appels avec des prix réduits, représentant 16% des billets. Mais, ces tarifs connaissent une augmentation au fur et à mesure que les ventes avancent. Et c’est une pratique propre à toutes les compagnies aériennes, les dernières places sont toujours chères».

Interrogé sur la pression que subit Air Algérie et l’aéroport international d’Alger durant la période estivale, notamment, la période du retour des citoyens de la communauté algérienne, M. Toubal Seghir a indiqué que «ce phénomène n’est pas nouveau, il se produit chaque année».

A ce propos, il a expliqué que «le départ des algériens établis à l’étranger vers l’Algérie s’effectue en 5 semaines, mais, ils veulent tous repartir durant la même semaine, qu’il a qualifié de la semaine noire pour Air Algérie. Selon ses dires, cette semaine s’étale du 25 août au 3 septembre, coïncidant avec la rentrée scolaire. Et de préciser que «nous avons fournis le maximum de sièges pour cette période, mais, nous ne pouvons pas fournir un nombre égal au nombre des vols enregistrés avant».

Dans ce sens, il a ajouté que «nous avons mobilisé 57 avions supplémentaires pour cette période de retour, et nous avons programmé des vols jamais programmés auparavant, et ce, rien que pour absorber la demande».

Selon lui, la source de cette pression sur Air Algérie, est due aux dizaines de voyageurs ayant réservés leurs billets entre le 13 août et jusqu’à l’occasion de l’Aïd et après, n’ont pas voyagé, et deux jours après l’Aïd, ils se sont rendus aux aéroports pour embarquer dans la liste d’attente».

Par ailleurs, concernant les destinations des touristes algériens durant cet été, M Toubal Seghir a indiqué que la Tunisie demeure toujours la première destination des algériens, en deuxième position, viennent lesvilles espagnoles, en troisième place, les algériens se sont rendus à Charam Al Chiekh en Egypte. Il a ajouté que, le plus grand nombre de vols, a été enregistré à destination des villes françaises, ayant connue la réservation de 1.40 millions de sièges.

Au sujet des pèlerins algériens coincés en Arabie Saoudite, suite à la défaillance dans les vols de la compagnie Flynas, M. Toubal Seghir a déclaré qu’«Air Algérie est prête à prendre en charge les pèlerins algériens», dont un nombre important n’ont pas pu encore rentrer chez eux en Algérie.

M. Toubal Seghir a rappelé que «Air Algérie a transport, cette saison,19 000 hadjis aux lieux saints».