Education : Un lycée spécial pour les surdoués

Les élèves surdoués et présentant des talents particuliers pourront poursuivre leurs études dans un lycée spécial et des classes spéciales qui seront créés pour leur permettre d’évoluer et développer leurs capacités intellectuelles.

En effet, le Premier Ministre Ahmed Ouyahia a signé le 22 juillet dernier un décret exécutif n°18-196 paru dans le journal officiel n° 45 dans lequel ont été fixés les statuts de ce lycée spécial et ces classes spéciales destinées aux élèves surdoués.

«Des classes spéciales sont ouvertes, en tant que de besoin, dans les lycées, pour prendre en charge les besoins spécifiques des élèves présentant des talents particuliers et obtenant des résultats exceptionnellement probants», stipule l’article 6 du décret exécutif, ajoutant que «les classes spéciales sont ouvertes par arrêté du ministre chargé de l’éducation nationale. Leur fermeture intervient dans les mêmes formes».

L’article 5 précise qu’il «est entendu par lycée spécial, au sens des dispositions du présent décret, l’établissement public d’éducation et d’enseignement dispensant un enseignement secondaire général et technologique destiné aux élèves présentant des talents particuliers et obtenant des résultats exceptionnellement probants».

Le lycée spécial est placé sous la tutelle du ministre chargé de l’éducation nationale. «Le lycée spécial est créé par décret sur proposition du ministre chargé de l’éducation nationale. Sa suppression intervient dans les mêmes formes», précise encore le même décret», précise la même source.

En termes d’équipements, le lycée spécial devrait être doté  d’importants équipements technico-pédagogiques. Outre les infrastructures pédagogiques, administratives, les installations sportives et les espaces éducatifs, selon le décret exécutif «le lycée spécial dispose, notamment : de laboratoires de langues étrangères ; d’espaces de recherche éducative ; de centre de documentation et d’information spécialisé ; de chambres individuelles pour le régime d’internat».

«Outre les équipements prévus dans le statut-type du lycée, le lycée spécial est doté d’équipements technico-pédagogiques et de moyens didactiques appropriés selon une nomenclature fixée par arrêté du ministre chargé de l’éducation nationale», précise encore le même texte.

 Pour ce qui est des conditions d’accès, selon le décret signé par Ouyahia «accèdent, au lycée spécial et aux classes spéciales, les élèves admis en première année secondaire, ayant obtenu des résultats probants dans une discipline ou spécialité selon les appréciations portées sur le document d’évaluation et de suivi pédagogique de l’élève établi par l’établissement d’origine».

Selon la même source, la sélection des élèves, pour accéder au lycée spécial et aux classes spéciales, est «assurée par une commission d’appréciation créée à cet effet. Elle s’effectue selon des critères d’éligibilité et des compétences préétablies. Les conditions d’accès au lycée spécial et aux classes spéciales, ainsi que la composition, l’organisation et le fonctionnement de la commission, sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’éducation nationale».

L’évaluation pédagogique et l’admission d’un niveau à un niveau supérieur dans le lycée spécial et/ou les classes spéciales s’effectuent selon les mesures d’admission en vigueur.

Hyundai

Le décret précise, s’agissant de l’encadrement du lycée et/ou des classes spéciales que «Les professeurs du lycée spécial et des classes spéciales sont choisis parmi : les professeurs agrégés ; les professeurs formateurs de l’enseignement secondaire ; les professeurs principaux de l’enseignement secondaire».

Bessa, Résidence la Pinède