Tourisme : qui veut s’approprier la destination « Tunisie » ?

 

Entre info ou intox, la polémique autour des mésaventures  subis par les estivants algériens sur le sol tunisien, commence à prendre réellement une tournure ambigüe.

Selon le quotidien Echourouk, des  familles algériennes viennent de faire les  frais du mépris des hôtels tunisien, ce samedi  dans la ville de Hammamet. Ils ont été étonnés de se voir refuser l’accès de l’hôtel, sous prétexte qu’ils n’avaient pas réservé, leurs chambres.

De sont coté le gérant de l’agence de voyage, affirme avoir effectué les réservations le 09 juin, pour lesquelles il avait reçu confirmation, le jour même. Et s’étonne de l’attitude de son partenaire tunisien, qui d’habitude et durant des années, n’avait  jamais failli à sa tache

Apres l’incident de Sousse, le ministère tunisien du Tourisme avait déclaré dans un communiqué, que ces rueurs sont fausses, et que les touristes algériens ont toujours été particulièrement accueillis et le seront toujours.

Par ailleurs, d’autres medias rapportent à travers des reportages effectués sur le terrain, que l’afflux habituel sur la destination Tunisie semble faiblir cette année. Ils remettent l’origine de cette baisse à une hausse des prix d’hébergement de l’ordre de 30%, et d’un comportement discriminatoire des hôteliers tunisiens.

Pour les observateurs, il sera très difficile de faire la lumière sur cette affaire. Ils estiment de dans tous les cas de figure, il y’a une volonté de faire tomber la destination « Tunisie ». D’un  coté, ils ont du mal à imaginer des familles entières se déplacer aussi loin pour passer des vacances, sans avoir pris le soin de s’assurer du gite et du couvert. Au même titre, nos interlocuteurs, ne conçoivent pas  non plus, que les agences de voyages, risqueraient de travailler contre leurs intérêts, en détruisant les vacances de leurs clients.

D’autres part, a en croire les autorités tunisiennes, et les associations du secteur du tourisme, ces témoignages ne sont pas fondés, et alimentent les desseins de voyagistes véreux, pour augmenter leurs prix. Ils jurent que le comportement des hôteliers n’a pas changé à l’égard des touristes algériens. Néanmoins, ils confirment que le nombre des touristes européens à sensiblement augmenté cette année.les hôteliers tunisiens, préfèrent ils les touristes européens aux algériens ?

MDI Alger

Il va sans dire, que le mystère autour de ce feuilleton de l’été demeurera entier, tant que la saison ne sera pas terminée. Les chiffres et les bilans des différentes  institutions du secteur, nous révéleront certainement le fin mot de l’histoire.

 

 

Bessa, Résidence la Pinède