HomeLa uneL’Edito : la lutte contre la corruption au cœur des préoccupations de...

L’Edito : la lutte contre la corruption au cœur des préoccupations de la LADDH

Mettant le holà contre toutes les formes de corruption, dans un ultime appel adressé au gouvernement, la ligue algérienne des droits de l’homme tire la sonnette d’alarme et interpelle les pouvoirs publics à travers un communiqué rendu public ce samedi, à entreprendre les mesures nécessaires pour accentuer la lutte contre la corruption.

Elle estime dans ce sens, que devant l’ampleur que prends ce phénomène, il est plus qu’urgent de mettre en place de nouveaux mécanismes, pour rétablir la confiance entre le citoyen et l’Etat « ce nouveau pas, doit se baser sur une volonté politique sans failles, d’autant plus que la corruption est à l’origine de tous les obstacles qui minent l’économie nationale »précise le communiqué.

Or, cette situation ne date d’aujourd’hui, cela fait des années que des lois, des organismes, des mesures sont mises en places pour éradiquer, ou du moins réduire l’action néfaste de la corruption sur l’économie nationale, mais en vain.

Car, se présentant, sous des formes de plus en plus sournoises, tel que, le blanchissement d’argent, la fuite fiscale, le passe droits, les pots de vins, la surfacturation, les détournements de l’argent publics, et les transactions douteuses à grande échelle, la corruption à fini par mettre à genoux, l’ossature de l’économie nationale. Notamment le secteur public, pourvoyeur de milliers de postes de travail, au profit de la maffia du secteur privé, et des lobbys de la contrebande et de la spéculation.

Pour les observateurs, le mal est plus profond. Pour eux,  il revient à un déficit abyssal de compétences. La nature ayant horreur du vide, ces dernières ont fini par être marginalisées, et remplacées  par la présence oppressante de l’avidité des responsables et des gestionnaires véreux.

Résultats des courses, en absence de chevilles ouvrières aptes à opérer les reformes profondes et indispensables pour redresser la situation financière du pays, les pouvoirs publics se débattent, et ne font que  colmater ces brèches qui tirent l’économie nationale vers le bas, et font vivre au citoyen lambda, les affres de la privation d’une vie décente.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine