Le gouvernement allemand va utiliser des fonds publics pour soutenir les entreprises qui investissent en Afrique

entreprises qui investissent en Afrique
Gerd Müller, ministre du Développement allemand

L’Allemagne envisage d’utiliser des fonds publics pour soutenir les entreprises qui investissent en Afrique, dans le cadre d’un «plan Marshall» visant à réduire les flux migratoires en provenance du continent.

«L’objectif est de relancer un dispositif des années 1980 permettant aux entreprises d’amortir les pertes sur les investissements réalisés en Afrique afin de modérer les risques initiaux.», explique le ministre du Développement allemand, Gerd Müller (photo), dans un entretien accordé au quotidien Handelsblatt.

M. Müller a également évoqué la perspective d’un «traitement fiscal plus favorable»aux entreprises souhaitant s’implanter en Afrique, indiquant que le projet est élaboré en collaboration avec les ministères des Finances et de l’Économie.

Annoncé fin 2016, le «plan Marshall pour l’Afrique» est la pièce maîtresse d’Angela Merkel pour lutter contre l’afflux de réfugiés en Europe. Selon Berlin, ce plan vise à apporter une réponse aux problèmes de développement du continent et à créer un environnement propice et des opportunités pour la jeunesse africaine.

Selon le haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), plus de 46 000 migrants, dont la majorité est originaire de l’Afrique, ont rejoint les côtes européennes en traversant la Méditerranée durant les six premiers mois de 2018.

Kia Picanto

Ecofin