L’ambassadeur vietnamien en Algérie appelle à la levée des entraves pour booster la coopération

ambassadeur vietnamien en Algérie

L’ambassadeur vietnamien en Algérie Pham Quoc Tru a appelé à la levée de plusieurs obstacles qui entravent la coopération entre l’Algérie et son pays, tout en reconnaissant le développement actif des relations entre le Vietnam et l’Algérie dans divers domaines, avec la signature de nombreux accords et conventions de coopération.

Ooredoo Maxy 2000

Lors d’une interview accordée au correspondant de l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à l’occasion de la visite du ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel au Vietnam les 13 et 14 juillet prochains, Pham Quoc Tru, est revenu sur quelques entraves et défis pour la coopération bilatérale, en indiquant que les deux parties doivent régler les obstacles concernant la justice, la faute d’informations et de connaissances sur le marché et la pénurie des ressources et des politiques de promotion d’investissement pour la réalisation des projets et programmes de coopération.  

Revenant sur la coopération économique, M Tru a indiqué que les exportations du Vietnam en Algérie ont passé de 233 millions de dollars en 2015 à 281 millions de dollars en 2017. Selon le diplomate vietnamien  l’Algérie est le 3e débouché du Vietnam en Afrique, et le pays compte actuellement 5.000 travailleurs vietnamiens, notamment dans le secteur de la construction.

Citant quelques exemples de coopération entre les deux pays, M. Tru a indiqué que le Vietnam et l’Algérie ont coopéré dans un projet d’exploitation pétrolière au gisement Bir Seba en Algérie. La coentreprise a commencé ses activités en 2015 et sorti chaque jour 20.000 barils. A présent, les deux parties mettent en œuvre la deuxième phase du projet avec l’objectif de porter la capacité journalière à 40.000 barils. Le projet s’achèvera à la fin 2019 ou au début 2020.

KIA RIO

Selon M. Tru, le Vietnam et l’Algérie ont signé 12 accords et 20 conventions, protocoles d’accord sur la coopération bilatérale dans la diplomatie, l’économie et le commerce, les sciences et les techniques, la culture, les sports, le tourisme, la justice, la poste et les télécommunications, la quarantaine végétale, les transports maritimes, l’éducation et la formation, les finances… Un comité intergouvernemental a été crée sous l’égide conjointe des vice-ministres des Affaires étrangères afin de promouvoir la coopération multidisciplinaire.

EFTG