Homela deuxTouristes chinois : l’Algérie prévoit de faciliter les procédures de visa

Touristes chinois : l’Algérie prévoit de faciliter les procédures de visa

Prêtant attention au grand potentiel que recèle le marché touristique des chinois, l’Algérie compte faciliter prochainement les procédures d’octroi de visa pour les touristes chinois afin de leurs permettent de se rendre en masse dans le pays.

C’est ce qui a été confirmé par le ministre des affaires étrangères Abdelkader Messahel lors d’un entretien accordé hier à l’agence de presse chinoise Xinhua dans laquelle il a  promis de faciliter les procédures de visa pour attirer plus de touristes chinois, en disant qu’un mémorandum d’accord sera bientôt signé pour encourager les citoyens chinois à visiter l’Algérie.

L’interview qui a été accordée à l’occasion de la tenue de Forum de coopération sino-arabe (CASCF) le mardi prochain en Chine était une occasion pour M Messahel de revenir sur la progression que connait la coopération algero-chinoise. Ainsi, le MAE a salué les relations sino-africaines, en tant que méga-port d’El Hamdania en à Cherchel, et la route transsaharienne reliant Alger et Lagos qui reliera aussi le marché chinois au marché africain. « Les deux projets attireront les investisseurs vers l’importante zone logistique des régions méditerranéenne et africaine », a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre des AE a salué le développement des liens entre la Chine et l’Algérie, notamment ces dernières années.

En 2016, l’Algérie et la Chine ont signé un accord-cadre pour développer les relations bilatérales dans les domaines de la fabrication, des ressources et de l’énergie (gaz et pétrole), de l’industrie mécanique, ferroviaire, sidérurgique et des infrastructures.

Les relations sino-algériennes ont connu une croissance rapide depuis l’établissement du partenariat stratégique global en 2014, puisque la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l’Algérie avec des exportations d’environ 8 milliards de dollars américains vers l’Algérie, a indiqué M. Messahel.

Les deux pays ont également coopéré sur de multiples projets d’infrastructure à grande échelle à travers l’Algérie, a-t-il ajouté.  « La science et la technologie spatiales est un autre domaine dans lequel la Chine et l’Algérie ont assisté à une coopération renforcée », a déclaré M. Messahel. «Le premier satellite algérien Alcomsat1 a été lancé depuis le territoire chinois le 11 décembre 2017, marquant une étape importante dans le développement de la coopération bilatérale », a-t-il déclaré. Les échanges culturels entre les deux pays ont également connu de grandes réalisations, les cours de langue chinoise suscitant un intérêt croissant chez les jeunes algériens, a déclaré le ministre.

S’exprimant sur la réunion de la CASCF, Messahel a souligné que la rencontre « nous permettra d’élaborer une feuille de route pour développer davantage le partenariat bilatéral avec la Chine pour les deux prochaines années, conformément aux aspirations de nos peuples ».

Parlant de l’Initiative ceinture et route proposée par la Chine, il a déclaré que l’Algérie attache une grande importance au renforcement de la coopération dans le cadre de la ceinture et des routes, et que l’Algérie espère jouer un rôle clé dans la promotion de la coopération sino-arabe.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine