L’OPIC lance une initiative d’un milliard $ pour soutenir les firmes américaines qui investissent en Afrique

Connect Africa

L’Overseas Private Investment Corporation (OPIC), l’institution américaine de financement des entreprises dans les pays en développement, a lancé le 2 juillet dernier l’initiative « Connect Africa ».

Ooredoo Maxy 2000

D’une enveloppe de plus d’un milliard $, ce projet vise à soutenir 3 secteurs d’activités en Afrique, à savoir les transports et la logistique, les technologies de l’information et de la communication et les chaines de valeurs.

En ce qui concerne le développement des infrastructures logistiques, le projet « Connect Africa » soutiendra des entreprises américaines impliquées dans des projets portant sur « la construction des routes, des chemins de fer, des ports et aéroports y compris des entrepôts et des véhicules » ceci dans le but de « faciliter l’acheminement des marchandises à l’intérieur des Etats africains et au-delà des frontières ».

L’agence américaine d’aide au développement, à travers son projet, prévoit également de soutenir les firmes US qui investissent en Afrique dans des projets faisant appel aux technologies innovantes et à internet. Connect Africa va également financer des chaines de valeur au niveau régional. « L’Afrique à un grand besoin d’investissement et est une grande opportunité pour les entreprises américaines. Toutefois, il existe encore beaucoup de barrières qui entravent la circulation des biens et des services. En mettant l’accent sur la connectivité, nous aidons à construire des moyens de développement économique », a affirmé Ray W. Washburne, directeur général de l’OPIC.

KIA RIO

Ecofin

EFTG