Les travaux du 31e sommet de l’UA débutent à Nouakchott

31ème sommet des Chefs d'Etat et gouvernement de l'Union africaine

Les travaux du 31ème sommet des Chefs d’Etat et gouvernement de l’Union africaine (UA) ont commencé ce dimanche à Nouakchott, la capitale de Mauritanie. Pour l’Algérie, c’est le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui représentera du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Le président Mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, a indiqué à l’ouverture des travaux de ce sommet que l’Afrique, faisait face à des défis sécuritaires, notamment le terrorisme, l’extrémisme, la drogue et la multiplication des foyers de tension, nécessitant une approche collective et la coordination des efforts pour parvenir au développement.

Les dirigeants africains se pencheront lors de ce sommet, sur l’épineuse question de la corruption pour faire de ce continent un havre de paix, d’intégration et de développement économique.

En proie à différents conflits, l’Afrique se doit, de l’avis de ses dirigeants, de privilégier le dialogue dans la résolution des conflits, avec des solutions purement africaines.

Dans ce cadre, la question du Sahara occidental sera au centre des attentions, puisqu’elle sera inscrite, pour la première fois, comme un « point à part et séparé » des autres questions à l’ordre du jour de ce 31ème sommet de l’UA.

La paix et la sécurité sont également inscrits à l’agenda de la réunion des dirigeants africains, qui examineront les moyens pour faire face en particulier à la radicalisation et l’extrémisme violent considérés comme les principaux facteurs derrière la menace terroriste.

MDI Alger

Le règlement des situations de crise et de conflit au Sahel, en Libye, au Soudan du Sud et au Mali notamment qui font face au terrorisme et à ses différentes connexions, relève de la seule responsabilité des Africains.

Bessa, Résidence la Pinède