Le Congo frappe aux portes de l’OPEP

nouveau membre à l'Opep

L’OPEP pourrait ajouter un nouveau membre à sa réunion de vendredi prochain à Vienne en Autriche, la République du Congo qui cherche à rejoindre le groupe des producteurs de pétrole.

Le Congo, qui produit environ 250 000 à 300 000 barils/jour, deviendrait le 15e pays de l’OPEP, si sa demande est approuvée, et s’ajouterait au bloc africain en expansion de l’organisation.

La candidature du Congo semble bonne, mais puisque l’OPEP a beaucoup de questions difficiles à discuter, ce n’est pas tout à fait prioritaire », a déclaré un représentant du pays qui est à Vienne pour des discussions avec l’OPEP, selon le site spécialisé Platts.

Il a ajouté que le Congo souhaitait adhérer immédiatement à l’OPEP, mais que l’organisation était confrontée à « quelques problèmes qu’elle doit régler ». Le secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, a rencontré ce lundi la délégation congolaise, a indiqué un délégué, selon la même source.

Le Congo, qui compte pour 80% de ses revenus sur les ventes de pétrole, ne fait pas partie de l’accord de réduction de production OPEP / non-OPEP de 1,8 million barils/jour, mais a assisté à la réunion de la coalition le 30 novembre 2017 à Vienne en tant qu’observateur.

Sa production se classerait au 13ème rang de l’OPEP, devant les autres producteurs africains, le Gabon et la Guinée équatoriale. Avec une seule raffinerie de 20 000 barils/jour, fonctionnant actuellement à environ la moitié de sa capacité, le Congo exporte presque tout son pétrole.

Il espère augmenter sa production cette année, car le champ offshore de Moho Nord, exploité par le major français Total, redémarre après sa production en mars dernier.Le Congo possède trois qualités de pétrole, dont le DjenoBlend qui est très convoité par les raffineurs chinois.

Kia Picanto

L’OPEP a connu récemment un regain de popularité dans ses rangs africains, avec le Gabon qui a réintégré les rangs du cartel en juillet 2016 et la Guinée équatoriale en mai 2017. L’Angola et le Nigeria sont les autres pays subsahariens membres de l’OPEP, tandis que l’Algérie et la Libye constituent son contingent nord-africain.