AccueilLa uneChute du dinar, inflation, et déficit commercial : Raouya donne les chiffres...

Chute du dinar, inflation, et déficit commercial : Raouya donne les chiffres des quatre premiers mois de 2018

- Advertisement -

La chute de la valeur de dinars se poursuit au cours de ces quatre premiers mois de cette année face aux différentes devises. Le dinar algérien a enregistré un recul de 16,35% face à la monnaie européenne l’euro par rapport à la même période de l’année 2017.

C’est ce qui a été confirmé ce matin par le ministre des finances Abderrahmane Rauoya lors de la présentation de projet de loi de finance complémentaire pour l’année 2018 à l’Assemblée populaire nationale APN. Cette baisse est par ailleurs moins importante face aux dollars américains puisque elle est que de 3,67%.Des chiffres qui affirment que la monnaie nationale peine à se stabiliser sur le marché, contrairement a ce qui a été affirmé auparavant par le gouverneur de la Banque D’Algérie récemment.

The graduate Fair

En effet, cette chute s’est accentué depuis le recul des prix des hydrocarbures, qui a engendré à son tour la baisse des réserves de changes qui sont passée de près de 200 milliards de dollars à moins de 100 milliards de dollars au cours de cinq ans.

Baisse importante de l’inflation  

Concernant l’inflation, le ministre des finances a indiqué que la moyenne du taux d’inflation enregistrée pour la fin du mois d’avril a atteint, les 3,42%, soit un recul de 4 points par rapport à la même période de l’année précédente ou il a été de 7,23% par rapport à la même période de l’année 2017. Ce recul est imputé au ralentissement des augmentations des prix durant cette période. Entre autres, le ralentissement des produits alimentaires de 1,48% fin 2018, contre 6,74% pour la même période que l’année passée. Par ailleurs,  les produits industriels ont connus une hausse de 5,09 % contre 8,96%. Les services quant à eux, ont connus une hausse de 5%, la même enregistrée pour l’année précédente.

Hausse de la fiscalité pétrolière 

La fiscalité pétrolière a enregistré une hausse de 22,4% en Avril 2018, par rapport à l’année 2017, soit un montant de 629 Milliards de dinars contre 514 milliards de dinars pour la même période de l’année précédente, ce qui constitue une bouffée d’oxygène pour le trésor public qui enregistre déjà un important déficit. Par ailleurs,  les recettes ordinaires se sont stabilisées au cours du mois de Mars pour un montant de 830 milliards de dinars ce qui est en conformité avec les prévisions de la loi de finance de 2018.

Déficit commercial 

Le déficit commercial connait depuis le début de l’année un recul significatif a indiqué le ministre qui annonce une baisse de 3,9 milliards de dollars en Avril 2017 à 900 millions de dollars au court de la même période de cette année. Cette baisse est expliqué par le recul des importations des marchandises de près de 5% et la hausse des exportations des hydrocarbures de 18% au cours des quatre premier mois de cette année. La baisse des importations est liée surtout selon Raouya, a la diminution de l’importation des marchandises non alimentaire de près de 24% alors que l’importation des produits alimentaire ont connu une hausse de 5% toujours pour la même période.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine