L’Egypte envisage de lancer un fonds souverain d’ici fin 2018

fond souverain en Egypte

L’Egypte envisage de lancer son fonds souverain d’ici fin 2018 pour booster la croissance économique qui a dramatiquement fléchi depuis le soulèvement populaire ayant balayé le régime de Hosni Moubarak en 2011, a rapporté l’agence Bloomberg, le 7 juin citant la ministre du Plan, Hala El-Saïd.

Inspirée des fonds souverains indien et malaisien, le nouveau véhicule d’investissement aura pour mission de générer des richesses supplémentaires, en s’appuyant essentiellement sur les actifs publics sous exploités. «L’Egypte  dispose d’actifs financiers et de compagnies publiques mal exploités et mal gérés depuis de nombreuses années, et nous sommes prêts à lancer un véritable partenariat avec le secteur privé pour les rendre productifs et développés.», a déclaré la ministre du Plan.

Le futur fonds souverain égyptien aura un capital de 200 milliards de livres égyptiennes (11,2 milliards de dollars). Il démarrera cependant avec un capital libéré de 5 milliards de livres, dont 20% seront injectés par le gouvernement.

Le fonds sera appelé à nouer des partenariats avec des entreprises privées pour investir dans un large éventail d’actifs, y compris le foncier et les bâtiments ainsi que des prises de participations dans des sociétés d’Etat.

«Le véhicule  d’investissement se concentrera dans un premier temps sur des secteurs prioritaires tels que le tourisme, l’industrie, la pétrochimie, les produits pharmaceutiques et l’agroalimentaire qui offrent des retours sur investissement rapides. Dans une étape ultérieure, il  pourrait explorer des opportunités à l’international.», a expliqué Mme El-Saïd, indiquant que le fonds devrait par ailleurs, investir dans les actions, les obligations et  divers produits financiers en Egypte et à l’international.

KIA RIO

Ecofin

Hassi Messaoud Expo