Angela Merkel et les dirigeants de six organismes multilatéraux appellent au renforcement de la coopération mondiale

organismes multilatéraux

La Chancelière allemande Angela Merkel a organisé le lundi 11 juin à Berlin une réunion avec les dirigeants de six organismes multilatéraux, pour réfléchir aux moyens d’encourager la coopération économique internationale afin de relever les défis mondiaux et d’améliorer les perspectives de croissance inclusive et durable. Cette réunion a regroupé à côté de la chancelière allemande,  les premiers responsables de l’OMC, de l’OIT, du FMI, de l’OCDE, de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement.

Dans un communiqué de presse conjoint  publié à l’issue de la réunion, les participants ont affirmé de manière unanime que « la coopération et la coordination en matière de politique commerciale sont plus que jamais d’une importance capitale »  pour assurer une croissance mondiale durable et équitable.

Pour les participant à cette réunion « Un multilatéralisme efficace est plus important que jamais: les défis mondiaux nécessitent une attention mondiale, une responsabilité mondiale et des solutions mondiales ».

Deux questions majeures ont été abordé dans cette réunion ; les technologies numérique et les changements climatiques. Sur le premier point le communiqué relève que « Les technologies numériques sont une nouvelle tendance prometteuse qui génère un énorme potentiel de croissance ainsi que des défis… ». Quant au changement climatiques, les responsables présents ont considérer que «  s’attaquer aux changements climatiques et protéger les ressources naturelles limitées sont des questions urgentes et importantes dans nos programmes d’action. »

KIA RIO

Enfin on relève dans le communiqué commun une attention particulière pour le continent africain : « La sécurité, la stabilité et le développement durable de l’Afrique demeurent pour nous des priorités. Nous nous efforçons de soutenir les efforts du secteur privé en matière d’investissement, de favoriser l’industrialisation et d’accroître la participation de l’Afrique dans les chaînes de valeur mondiales ».
AE (Source WTO)

Hassi Messaoud Expo