Projet d’appui au CNES :280 000 euros attribués par l’UE

P3A

Dans le cadre du programme d’Appui à la Gouvernance Economique et Politique en Algérie, financé par l’Union européenne et géré par le P3A, le Conseil National économique et Social,( CNES) en collaboration avec l’Unité de gestion du programme P3A, a organisé une réunion de restitution, du projet de formation intitulé « Appui au CNES en matière d’évaluation des politiques publiques , et  renforcement des capacités de ses cadres dans le suivi et l’analyse de la conjoncture économique et sociale. » Financé à hauteur de 280, 000,00 euros par l’Union européenne, ce projet a mobilisé durant 18 mois (décembre 2016 – mai 2018), plusieurs experts pour 14 sessions de formation dispensées au profit de 25 cadres du CNES.

Selon P3A, cette réunion de restitution a réuni autour du Secrétaire Général du CNES, les représentants du P3A, de la délégation de l’Union européenne, ainsi que les cadres du CNES, les experts formateurs et les cadres apprenants.

« Ce projet de formation qui a débuté en décembre 2016,  avait pour objectif principal, le renforcement des capacités des cadres du CNES en matière de suivi et d’analyse de la conjoncture économique et sociale », indique-t-on.

Il s’est articulé autour de trois axes principaux : renforcement des capacités des cadres en matière d’études de modélisation de la conjoncture économique et sociale, mise à disposition de logiciels spécifiques pour l’analyse de la conjoncture et assistance en matière d’élaboration d’une nouvelle mouture du rapport de conjoncture semestriel, élaboré par le CNES.

Par ailleurs, la même source précise que ce projet a bénéficié d’une forte implication du CNES, et a permis d’obtenir d’ores et déjà de nombreux résultats que le Conseil National Economique et Social entend pérenniser et prolonger au-delà de cette formation.

MDI Alger

« Le CNES qui contribue au développement de la bonne gouvernance économique dans notre pays, a ainsi déclenché une dynamique de mise en conformité de ses outils et méthodes, avec les normes et les meilleures pratiques européennes et internationales. Il s’est notamment doté grâce à ce projet, d’outils d’analyse et de modélisation de la conjoncture (tels : que les tableaux de bord, les indicateurs avancés, des propositions d’indice de confiance…etc.), d’une base de données désormais complète qui permettra d’appréhender l’évolution économique et sociale du pays et de moyens informatiques et de communication modernisés », ajoute-t-on.

Bessa, Résidence la Pinède