Abdelghani Zaalane veut confier la gestion du transport urbain aux investisseurs privés

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, a plaidé pour donner la permission aux investisseurs privés afin qu’ils puissent réaliser des stations de transport urbain, appelées communément gares routières. « Les investisseurs privés ont réalisé de belles choses (dans ce domaine) à l’échelle nationale. Ils ont construit des gares routières, selon nos plans. Et elles ont donné satisfaction », a-t-il souligné lors d’une intervention médiatique en marge de sa visite dans la wilaya de Boumerdès.

Pour M. Zaalane, l’ère de finir les études d’un projet donné, et attendre son inscription, est révolue, notamment en raison de la conjoncture que connait le pays. Il faut dont, d’après lui, ouvrir le champ aux investisseurs privés, qui auront la tâche d’éradiquer l’anarchie du secteur des transports. «  Les gares routières améliore le service et règle problème de l’anarchie qui mine le secteur des transports », a-t-il avancé.

Le ministre des Transports a, dans ce sens, soutenu qu’ « il ne faut plus perdre de temps », et aller vers la réalisation des projets. « L’Etat a accompli son devoir. Entre 2010 et 2011, regardez le nombre d’opérations inscrites par le gouvernement (dans la wilaya de Boumerdès). Si les travaux au seins de ces projets n’ont pas été entamés, ces derniers auraient été (par conséquent) gelés », a-t-il ajouté.