Quand transition énergétique rime avec collectivités locales

collectivités locales au cœur de la transition énergétique

Mettre en place une feuille de route pour la réussite de la transition énergétique, déterminer et encenser le rôle des collectivités locales, et actionner les objectifs de la rationalisation de la consommation énergétiques, ont été les maîtres mots de la rencontre nationale, organisée ce samedi au CIC, par le ministère de l’Intérieur, sous le thème « les collectivités locales au cœur de la transition énergétique, défis et opportunités ».

A cet effet le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Nouredinne Bedoui, a tenu à préciser, que « nous sommes dans un virage important, qui impose le passage d’une économie de rente à une économie diversifiée, et cela ne peut se faire sans la réussite de la transition énergétique ».

Et d’ajouter, « l’orientation du président de la république sont claires, il s’agira de réaliser un programme qui vise à produire d’ici 2030, plus de 27 % de notre électricité  à partir de projets de développement durable, de énergies renouvelables, sans conséquences sur l’environnement. A cet effet les collectivités locales seront au cœur de ce programme, avec une approche pragmatique, basée, sur la rationalisation de la consommation énergétique et le recours à l’énergie renouvelable »

Par ailleurs, Nouredinne Bedoui est longuement revenu sur l’importance de la formation, annonçant, que « les vrais défis ne résident uniquement dans l’investissement, il est tout aussi important de préparer les cadres gestionnaires, au nouveaux défis des collectivités locales. A cet effet, deux sessions de formation aux énergies renouvelables sont en cours, et concernent plus de 116 cadres ».

Les projets pilotent pour 2018

Dans ce sens, et afin de concrétiser sur le terrain, les efforts consentis par les pouvoirs publics, il est inscrit le projet de substitution de plus de 77 122 lampes à mercures par des systèmes LED pour l’éclairage public au profit de 48 wilayas.  Ce qui engendrera une économie d’énergie de 61 697 Mega watt heure, soit un gain de 277 638 120 DA/an, et près de 33 934 d’économie dans les émissions de gaz à effet de serre.

En outre les projets pilotes pour l’électrification en photovoltaïque, se développeront sur un total de 10 wilayas du Sud, avec 36 communes, et 14 wilayas des hauts plateaux avec 134 communes. Ils concerneront l’installation d’une capacité de 26 083 KW, et feront bénéficier plus de 21 736 foyers.

Ceci étant, parmi les facteurs, qui entreront dans la réussite de ce programme,  il est retenu, une forte implication des élus, la sensibilisation pour l’acceptation des projets , l’aide au financement, la mobilisation des compétences énergétiques , l’assistance des collectivité locales, l’élaboration d’un cahier des charges   type pour la réalisation des projets d’éclairage public en photovoltaïques, et la coopération étrangère pour bénéficier du savoir faire.

Recommandations

Parmi les plus importantes recommandations, retenues lors de cette rencontre, la nécessité de mettre en place un plan d’action pour une meilleure maitrise de la consommation générale de l’électricité, notamment celle de l’éclairage public. S’ajoutera l’accompagnement des communes pour une meilleur rationalisation  de la consommation électrique, ce qui imposera ; le remplacement graduel des lampes à incandescence , par des lampes LED, au niveau des sièges des communes, des mosquées , et des écoles primaires, ce qui réduira la consommation de 30%, soit 2221 MDA.

MDI Alger

Parallèlement, il sera procédé au remplacement de l’alimentation classique de certains tronçons d’éclairages publics par une alimentation à partir de photovoltaïque, et privilégier une alimentation à base  de panneaux photovoltaïques pour les nouveaux projets d’éclairages publics, d’écoles d’administrations et de forages

Bessa, Résidence la Pinède