Accueilla deuxSur-taxation des documents officiels : Selon Bedoui «il n’y a pas encore...

Sur-taxation des documents officiels : Selon Bedoui «il n’y a pas encore de nouvelles taxes»

- Advertisement -

Après les précisions apportées jeudi dernier, par le Premier Ministère à propos des hausses des taxes qui devront être appliquées sur les documents officiels prévues dans le projet de loi de finances complémentaires 2018. C’est autour du Ministre de l’intérieur Noureddine Bedoui de s’exprimer sur ce sujet, en démentant les explications du département d’Ahmed Ouyahia, suite aux fuites du PLFC dans les médias, suscitant une vive polémique.

En effet, lors d’une conférence de presse tenue avec le Ministre de l’agriculture, Abdelkader Bouazghi,à l’occasion de l’ouverture  de la rencontre nationale sur la prévention et la lutte contre les feux de forêts, ce samedi 6 mai, Noureddine Bedoui a indiqué «Il est ou le projet de loi de finances ?  Vous l’avez vu ?», a-t-il répondu à une question sur le PLFC.

The graduate Fair

«Il y a des débats, la présentation des expériences, des données relatives à ces documents et une étude comparative avec d’autres pays. On ne vit pas seul. Si nous voulons de la numérisation, de la modernité et le développement, tout cela a un prix. En France, la carte d’identité biométrique coûte 33 euros. Tous ces documents ont un coût», a affirmé Bedoui.

Il a précisé que «Pour le moment, nous sommes dans une phase de débat, de discussions. Nous avons évoqué le sujet au niveau du gouvernement, et nous sommes à ce niveau de débat et de propositions». Le Ministre a déclaré qu’«il n’y a pas encore de nouvelles taxes. Nous sommes dans une phase de discussions».

Pour rappel, selon un communiqué du Premier Ministère publié sur son site internet jeudi 26 mai 2018, les nouvelles taxes sur les documents officiels biométriques électroniques,prévues dans le PLFC 2018, sont comme suit : Pour la carte nationale d’identité, son coût est de 2.000 DA et elle sera délivrée pour 2.500 DA».

Le passeport biométrique électronique : son coût est de 6.000 DA pour le modèle de 28 pages (qui sera délivré pour 10.000 DA) et de 12.000 DA pour le modèle de 48 pages (qui sera délivré pour 50.000 DA). La production du passeport en procédure d’urgence entraine un coût plus élevé : 25.000 DA pour le passeport de 28 pages et 60.000 DA pour le passeport de 48 pages». Il en résulte un tarif de délivrance de 50.000 DA et 150.000 DA selon le modèle».

Concernant le coût de production du permis de conduire biométrique électronique, il est de 10.000 DA pièce, alors que celui de la carte d’immatriculation automobile est de 20.000 DA pièce.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine