Bouira, wilaya leader dans la production de miel

Bouira s’est distinguée par son importante production de miel, et s’est classée en tête des wilayas en matière de production de ce produit très prisé et utilisé à des fins diverses, santé, nutrition, gastronomie…etc.

La wilaya s’est permis cette première place, grâce au nombre important d’apiculteurs dont elle dispose, et la production de ruches et de cadres de ces ruches. A ce propos, Belaid Boussebaine, Directeur de la coopérative d’apiculture de la commune Ain El Aloui, à Bouira, a indiqué pour la chaîne EL Bilad qu’«avec une capacité de production de 10 000 ruches par an, et 40 000 cadres de ruches qui sont très demandés, elle est devenue leader en matière de production de miel». M. Boussebaine a précisé qu’«en plus de cela, nous travaillons selon les besoins».

Le même responsable a expliqué que «la filière s’est développée grâce au programme FNRDA (Fond national de régulation et de développement agricole) lancé en 2001.

A noter que, 1204 apiculteurs ont adhéré à la Chambre d’agriculture, avec un patrimoine de 122 000 ruches pleines, et 20 201 d’essaims. La production en miel est de 550 000 kg, selon les chiffres relatifs à la filière communiqués en avril dernier.

Concernant l’abondance de la production selon les saisons, M. Boussebaine a expliqué que «Pour nous, les apiculteurs, la production varie selon l’année et la bonne pluviométrie. Quand il y a une bonne pluviométrie, il y aura une bonne floraison, il y aura une bonne production de nectar et de pollen».

Cependant, l’un des problèmes auxquels font face les apiculteurs, c’est bien la commercialisation de leur production, la contrefaçon et les grandes quantités de miel importées ce qui freine la production locale.

Pour rappel, la production nationale satisfait le besoin national à hauteur de 50%, les autres 50% sont importées. Il est utile de noter également, que l’algérien consomme annuellement 125 grammes de miel.

MDI Alger

Des chiffres qui montrent que, l’Algérie est loin d’exploiter les potentialités mellifères qu’elle recèle.

Bessa, Résidence la Pinède