La Sonatrach a besoin d’un baril à 43 dollars pour réaliser ses investissements

investissements de Sonatrach

La compagnie nationale des hydrocarbures la Sonatrach a besoin d’un baril de pétrole de 43 dollars afin qu’elle puisse réaliser ses investissements et dégager même des bénéfices.

«Avec une baril à 43 dollars, la Sonatrach peut facilement réaliser des bénéfices » a indiqué le directeur exécutifs des finances de la compagnie Sonatrach Mohamed Kherroubi durant sa présentation des résultats financiers de la compagnie lors de la conférence tenue hier sur la transition énergétique et diversification économique  au conseil de la nation.

Selon, Kherroubi, à «ce prix la Sonatrach peut financer ses investissements avec ses fonds propres», des précisions qui réconfortent les dirigeants de la société nationale pétrolière qui ont déjà envisagé un programme d’investissement très conséquent prévus par la Sonatrach jusqu’aux environs de 2030.

En effet, malgré la grande volatilité qu’ont subi les prix des hydrocarbures ces deux dernières années, la Sonatrach n’a pas vraiment revue à la baisse son budget des investissements, puisque en 2016, la compagnie a annoncé que « le groupe (prévoyait) des investissements avoisinant les 70 milliards de dollars sur les cinq prochaines années en matière d’exploration et d’exploitation de pétrole et de gaz».

Ainsi avec les prix actuels qui dépassent les 70 dollars le baril, la Sonatrach peut se permettre de réaliser son plan d’investissement sans aucun souci financier voir atteindre des grandes ambitions. D’ailleurs, ses dirigeants, à leur tête le PDG visent à faire de la Sonatrach l’une des premières compagnies dans le monde dans son secteur.

Pour rappel, le mois dernier le PDG de la Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour a souhaité la stabilité des prix autour des 70 dollars le baril afin que la société puisse réaliser ses investissements dans tous les domaines.

A noté qu’avec le règlement de tous les litiges (12 contentieux) qu’ils l’ont opposé à plusieurs de ses partenaires, la compagnie nationale des hydrocarbures a renoué avec des partenariats de grandes envergure notamment le groupe français Total dans la pétrochimie avec un investissement de 1,4 mds de dollars, ajoutant à cela le rachat récemment d’une importante raffinerie en Italie sur la compagnie américaine ExxonMobil.