Saison estivale 2018 : La Tunisie lance une offensive publicitaire pour attirer les touristes algériens

tourisme en tunisie

Les autorités tunisiennes se sont fixées un objectif pour l’année 2018 en cours, attirer 3 millions de touristes algériens. Pour ce faire, à quelques semaines de la saison estivale, d’après les médias tunisiens, le Ministère tunisien du tourisme a lancé récemment une campagne publicitaire sur les différents supports, télévisions, journaux, internet et réseaux sociaux… pour inciter les touristes algériens à «se rendre en masse en Tunisie, où ils seront dans les meilleures conditions d’accueil et de séjour».

Estimant que «la Tunisie est la destination préférée des algériens», et preuve à l’appui, avec les 2.5 millions de touristes algériens s’étant rendu en Tunisie en 2017.Aux yeux des tunisiens, cette affluence s’explique essentiellement par «les similitudes culturelles entre les deux peuples, la non-imposition de visa, les prix accessibles et la proximité des frontières».

Le Gouvernement tunisien aurait débloqué, selon certains médias locaux, quelques millions de Dinars pour lancer son offensive publicitaire en vue d’attirer le plus grand nombre de touristes algériens et bien sûr d’autres nationalités.

Les autorités envisagent même, de réviser les tarifs des vols aériens pour viser non seulement les catégories d’Algériens mais aussi les autres touristes qui n’ont pas forcément l’habitude de se rendre en Tunisie. Elles encouragent les agences de voyage tunisiennes à assurer les transferts directs en profitant des bonnes relations entre les deux pays.

Tout récemment, le site d’informations «Dernières Info sur l’Algérie», a rapporté que «des panneaux publicitaires promotionnels pour la destination Tunisie sont installés dans différentes rues des villes algériennes».

MDI Alger

Ainsi, avec cette campagne publicitaire, la Tunisie met en avant toutes ses potentialités touristiques, pour attirer plus d’algériens qui ont représenté en 2017, 38% de leurs flux touristiques. Et ce, au moment où, et avec toutes les ressources et atouts touristiques dont dispose l’Algérie, le secteur  n’arrive pas à sortir la tête de l’eau.

Bessa, Résidence la Pinède