Exportation : Une base logistique près du port de Djendjen en cours d’aménagement

base logistique près du port DjenDjen

Le Directeur général de la Société spécialisée dans les services maritimes General Maritime (GEMA), Mohamed Dib, a annoncé ce mardi que la réalisation d’une base logistique près du port DjenDjen dans la wilaya de Djidjel est actuellement en phase d’aménagement en collaboration avec plusieurs partenaires.

Selon lui  cette base logistique a pour objectif de faciliter le processus d’exportation des produits agricoles des provenant des régions du sud et de l’est du pays.

Le DG de la GEMA a précisé lors de son passage ce matin à la radio chaîne1, que «cette base fournira des emplois et ouvrira la porte grande ouverte à l’exportation», ajoutant que «toutes les conditions nécessaires dont aura besoin l’exportateur, seront réunies au sein de cette base logistique, à savoir, les chambres froides,  unité d’emballage, en faisant participer tous les acteurs dans la logistique».

Le même responsable a souligné l’importance de réaliser des bases logistiques dans d’autres régions, notamment dans le sud, comme Biskra, en indiqué que «les opérateurs économiques de ces régions préfèrent se diriger vers la ville tunisienne de Sfax pour exporter leurs produits au moindre coût».

Les coûts de la logistique représentent 30% du prix du produit sur le marché

Directeur général de la Gemaa relevé que «les coûts supplémentaires de la logistique, tels que le transport, le stockage et le chargement dans les ports, en raison d’obstacles bureaucratiques au niveau des banques, représentent 30 pour cent du prix du produit, alors que, dans les pays développés, ces coûts ne dépassent pas les 6 pour cent,  faisant qu’on trouve le coût des produits élevé sur nos marchés», a-t-il analysé.

MDI Alger

M. Dib, tout en exprimant son optimisme quant à l’amélioration de la situation du secteur à l’avenir, en particulier après l’adoption d’une stratégie de réorganisation des exportations. Il a appelé à «davantage d’efforts pour contribuer au renouvellement et au développement du commerce maritime et des ports de marchandises, en particulier, à la lumière des facilités douanières dont bénéficient les exportateurs, notamment, la réduction des taxes à 50% pour les exportateurs, par rapport aux importateurs».

Bessa, Résidence la Pinède