Zemali appelle à la mobilisation de tous les moyens pour renforcer l’emploi dans les régions frontalières

Zemali
Mourad Zemali, Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale

Le ministre de l’Emploi, du travail et de la sécurité sociale, Mourad Zemali, a appelé samedi à Adrar, à l’impératif de mobiliser tous les moyens pour le renforcement de l’emploi dans les wilayas  frontalières.

Intervenant lors d’une rencontre régionale sur « la promotion de l’emploi dans les wilayas frontalières », organisée à l’issue de sa visite dans cette wilaya, M. Zemali a mis en avant « la nécessité de mobiliser tous les moyens dont dispose le secteur de l’emploi en vue de renforcer les opportunités d’emploi dans les wilayas frontalières, tant par les dispositifs d’aide à l’insertion professionnelles (DAIP) que par le soutien à la création des micro entreprises ».

Il a insisté, dans ce sens, sur l’importance du renforcement de la coopération avec les autorités locales, l’administration, les élus et tous les partenaires du secteur, ajoutant que « le programme du secteur repose sur une série d’axes dont l’élaboration d’une feuille régionale d’investissements permettant à tout un chacun une vision claire et commune concernant les besoins locaux en matière de ressources disponibles qui devraient être valorisées, ainsi que la création d’activités répondant aux besoins du développement local ».

Outre l’augmentation de l’offre d’emploi et la diversification des spécialités proposées, le ministre a exhorté, également, au renforcement des liens avec le secteur de l’enseignement et de la formation

professionnels afin d’adapter les compétences et les capacités des jeunes aux besoins du marché d’emploi à même d’encourager les spécialités qui contribuent à la création d’activités efficaces et productives tout en incitant les employeurs à accueillir les appentis et les recruter dans le cadre de contrats liant la formation et l’expérience de manière à leur garantir l’insertion professionnelle.

« Vu que les emplois les plus productifs sont crées à travers une dynamique économique, il est désormais nécessaire d’accompagner temporairement la demande d’emploi dans ces régions frontalières et ce, à travers des dispositifs publics d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) »  Le ministre a mis en avant « le rôle important assigné aux comités de wilayas dans la promotion de l’emploi dans le cadre des efforts visant la promotion de l’emploi au niveau local dont leurs créations s’inscrivent dans le cadre du plan d’action de la promotion de l’emploi et de la lutte contre le chômage adopté par le gouvernement en 2008 relatif à la création d’organes de coordination entre les secteurs pour les impliquer dans l’élaboration, l’exécution et l’évaluation de la politique nationale de l’emploi ».

Dans ce sillage, le ministre a affirmé que « la solution de la question du chômage et la promotion de l’emploi ne se réalise pas uniquement avec des décisions centrales mais nécessite l’implication de tous les acteurs au niveau local en vue de cerner et évaluer l’efficacité des politiques publiques en matière de promotion de l’emploi et de lutte contre la chômage ».

Cette rencontre régionale, organisée à la Maison de la culture au chef lieu de la wilaya, intervient suite à une série de rencontres similaires déjà organisées à Tlemcen et Taraf et qui s’inscrivent  dans le cadre d’une stratégie mise en place par l’Etat afin de renforcer le développement des régions frontalières à travers une vision globale découlant du caractère social de l’Etat qui repose sur l’équilibre régional et la l’équité dans le développement local.

 Ont pris part à cette rencontre des cadres de l’administration centrale et les responsables de l’emploi au niveau des wilayas de Tamanrasset, Illizi, Adrar, Tindouf et Ouargla.

Zemali s’est enquis des activités de la Caisse nationale des assurés non salariés (CASNOS) à Adrar avant de superviser l’attribution des décisions aux jeunes bénéficiaires au titre de divers dispositifs de soutien à l’emploi des jeunes, d’ordres de service et des contrats de travail aidé, avant de présider une cérémonie de signature d’une convention formation-emploi.