Homela deuxAides destinées aux catégories démunies : 63 000 personnes radiés des listes

Aides destinées aux catégories démunies : 63 000 personnes radiés des listes

Après plusieurs enquêtes menées par le secteur de la solidarité nationale, il a été révélé que 63 000 personnes bénéficiant illégalement de l’aide financière destinée aux catégories démunies, ont été radiés des listes des bénéficiaires.

En effet, c’est la Ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Ghania Eddalia, qui l’a déclaré hier (Samedi) à Alger, lors de la rencontre nationale des directeurs de l’action sociale avec les services de l’agence de développement social, en affirmant que le nombre personnes susmentionné «ont été radiés des listes des bénéficiaires des aides financières destinées aux catégories démunies dans le cadre des différents organismes appartenant au secteur de la solidarité nationale», et ce, après «plusieurs enquêtes de terrain menées par les cellules de solidarité  nationale ou se basant sur des données et d’informations disponibles dans d’autres secteurs concernés».

La ministre a précisé que «ces listes ont été épurées, soit en raison du décès du bénéficiaire ou en obtenant des informations et des données qui confirment le bénéfice de la personne concernée d’autres subventions».

«Le but de cette action» selon Eddalia, est de « parvenir à déterminer les véritables groupes vulnérables et la rationalisation des dépenses et apporter cette aide à ceux qui le méritent». Elle a souligné «l’importance de numérisation pour être en mesure de connaître les vrais ayant droit et purger les listes de ceux qui veulent contourner la loi».

Eddalia a en outre fait état de «l’affectation de plus de 80 milliards DA au titre des transferts sociaux, en vue de créer des quotas supplémentaires et de nouveaux projets dans les différentes wilayas du pays pour améliorer la prise en charge des catégories nécessiteuses».

Par ailleurs, en ce qui concerne la demande de l’amélioration de la pension des personnes handicapées subvention estimée à 4000 dinars par mois, la Ministre a reconnu à ce propos  que «c’est un droit, parce que cette subvention ne suffit pas pour répondre aux besoins des concernés, notamment, dans la situation actuelle», en ajoutant que «cette question sera étudiée   la situation financière du pays soit améliorée».

La Ministre, a appelé les autorités concernées, pour discuter de « la possibilité d’élaborer un programme et des plans d’action pour l’année 2018 afin d’atteindre les objectifs du secteur pour améliorer le niveau de la prise en charge des catégories démunies, la consultation et la coordination des efforts pour identifier les catégories dans le besoin et de canaliser l’aide par les différents organes de l’Agence de développement social et de rationaliser les dépenses et moderniser les moyens Travail».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine