L’Aide publique au développement des pays de l’OCDE en faveur de l’Afrique a augmenté de 3% en 2017

risques pour la croissance mondiale

L’Aide publique au développement (APD) des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour l’Afrique a augmenté de 3% en 2017. C’est ce qu’indique le dernier rapport de l’organisation, publié sur son site, lundi.

Ooredoo switch

Selon les chiffres avancés, le montant total de l’APD pour l’Afrique s’est établi à 29 milliards $ contre un montant de 27 milliards en 2016. L’Afrique subsaharienne a quant à elle monopolisé 86,2% de l’aide totale pour le continent, soit 25 milliards $ contre 24 milliards, l’année précédente.

Cependant, si cette hausse peut être considérée comme une bonne nouvelle pour l’aide au développement des pays africains, elle constitue en réalité, une performance mitigée. En effet, l’organisation indique que la part des prêts dans l’APD pour l’Afrique a considérablement augmenté au détriment des dons. Si cela montre une hausse de l’intérêt des pays riches pour des secteurs à haute valeur ajoutée comme l’industrie et les infrastructures, cela traduit d’un autre côté, un désintérêt de ces pays pour les secteurs sociaux comme l’éducation et la santé.

Notons que l’aide bilatérale aux pays les moins avancés a quant à elle progressé pour atteindre 26 milliards $, soit une croissance de 4% après plusieurs années de baisse.

KIA RIO

Ecofin

EFTG