La demande mondiale de passagers en hausse de 7,2% en février

trafic mondial de passagers

La demande mondiale de passagers en février a augmenté de 7,2% par rapport à février 2017. Menées par les compagnies aériennes en Amérique latine, toutes les régions ont enregistré une meilleure croissance d’une année à l’autre par rapport aux résultats de janvier. La capacité totale a grimpé de 5,9% et le coefficient d’occupation a augmenté de 1,0 point de pourcentage pour s’établir à 79,3%.

C’est ce qu’a annoncé ce jeudi l’Association du transport aérien international (IATA), en présentant les résultats du trafic de passagers pour février, qui ont montré un rebond de la croissance du trafic suite au ralentissement de la demande en janvier.

« Le nombre total de passagers-kilomètres payants (PKP) pour le mois de février a augmenté de 7,6% par rapport à février 2017. La capacité mensuelle (sièges-kilomètres disponibles ou ASK) a augmenté de 6,3% et le coefficient de remplissage a augmenté de 0,9 point de pourcentage à 80,4%, surpassant le précédent record de 79,5% du mois de février 2017 », selon la même source.

A ce propos, M. Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA, a indiqué que « comme prévu, nous avons assisté à une reprise de la croissance de la demande en février, après le ralentissement temporaire de janvier. Ce contexte est soutenu par la solide conjoncture économique et la solide confiance des entreprises », ajoutant «  cependant, les augmentations des prix du carburant – et des coûts de la main-d’œuvre dans certains pays – vont probablement tempérer la stimulation du trafic due aux tarifs aériens plus bas cette année ».

Marchés internationaux des passagers

Selon l’IATA, les transporteurs européens ont vu la demande augmenter de 6,8% en février par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 5,0% et le coefficient de remplissage a augmenté de 1,4 point de pourcentage pour atteindre 82,2%, soit le niveau le plus élevé parmi les régions.

S’agissant des transporteurs de la région Asie-Pacifique, le trafic a augmenté en février de 9,1% par rapport à la même période de l’année dernière. La demande est soutenue par une croissance économique régionale saine et l’expansion du nombre de lignes proposées. La capacité a augmenté de 8,4% et le coefficient d’occupation a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 80,5%.

Concernant les transporteurs du Moyen-Orient, ils t ont enregistré une augmentation de la demande de 3,4% en février par rapport à l’année dernière. La capacité a augmenté de 3,9% et le coefficient d’occupation a glissé de 0,3 point de pourcentage à 74,1%.

Le trafic des compagnies aériennes nord-américaines a grimpé de 7,2% en février, soutenu par le contexte économique relativement vigoureux des États-Unis, tandis que la faiblesse du dollar semble compenser certains des effets négatifs sur les voyages à l’arrivée. La capacité a augmenté de 4,6% et le coefficient d’occupation a augmenté de 1,9 point de pourcentage pour atteindre 78,0%.

Pour ce qui est des compagnies aériennes latino-américaines, elles ont affiché la croissance annuelle la plus rapide pour un deuxième mois consécutif, le trafic en février ayant bondi de 9,8% par rapport à février 2017, contre 8,1% en janvier. La demande continue de se remettre des impacts de la sévère saison des ouragans de 2017. La capacité a augmenté de 8,9% et le coefficient d’occupation a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 81,5%.

En Afrique, les transporteurs aériens ont connu une hausse de 6,3% du trafic en février par rapport à la même période de l’année dernière.. La capacité a augmenté de 3,3% et le coefficient d’occupation a augmenté de 1,9 point de pourcentage pour atteindre 67,8%.

Marchés intérieurs des passagers

La demande de voyages intérieurs a augmenté de 8,2% en février par rapport à février 2017, en hausse de 4,9%. La capacité intérieure a grimpé de 7,0% et le coefficient d’occupation a augmenté de 0,9 point de pourcentage pour atteindre 82,3%.

Le trafic intérieur de l’Inde a augmenté de 22,9% et la demande de passagers continue d’être stimulée par la croissance du réseau, ce qui se traduit par des économies de temps pour les voyageurs aériens. Le trafic intérieur australien a augmenté de 3,9% par rapport à la même période de l’année dernière, qui avait atteint son plus haut niveau en 17 mois.

Alexandre de Juniac a indiqué que « un bon exemple est la région d’Amérique latine, où l’aviation soutient déjà des emplois pour 5 millions de personnes et 170 milliards de dollars de PIB. Le potentiel de l’aviation est bien plus important, mais sans une action concertée des gouvernements pour faire face aux pénuries de capacités, la région pourrait être confrontée à une crise des infrastructures à l’avenir ».

Selon l’IATA, en Amérique latine, les voyages intérieurs représentent 46% des activités, principalement en raison de l’important marché brésilien. Pour les transporteurs de l’Asie-Pacifique, les grands marchés de l’Inde, de la Chine et du Japon signifient que les voyages intérieurs représentent 45% des activités de la région.

GMI BS

Il est moins important pour l’Europe et la plupart des pays d’Afrique où les voyages intérieurs ne représentent respectivement que 11% et 14% des opérations. Et il est négligeable pour les transporteurs du Moyen-Orient pour qui les déplacements intérieurs ne représentent que 4% des opérations.

Bessa, Résidence la Pinède