Guitouni « le nouveau cadre législatif, en cour d’élaboration, ouvrira le champ à davantage d’investissements en partenariat avec des opérateurs étrangers »

pays exportateurs de gaz

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a affirmé, mardi à Timimoun, que le nouveau cadre législatif régissant le secteur des hydrocarbures, qui sera « prêt à la fin 2018 ou au début du premier semestre 2019 favorisera de nouveaux investissements en partenariat avec des opérateurs étrangers qui reconnaissent le sérieux et la crédibilité de l’Algérie ».  

« Je suis convaincu que le nouveau cadre législatif, en cour d’élaboration et devant être prêt à la fin 2018 ou au début du premier semestre 2019, ouvrira le champ à davantage d’investissements en partenariat avec des opérateurs étrangers qui reconnaissent le sérieux et la crédibilité de l’Algérie », a déclaré M. Guitouni dans une allocution à l’occasion de l’inauguration du nouveau complexe gazier au champ de Timimoun. 

Soulignant que le nouveau texte contribuera au « renforcement des capacités de production pétrolières et gazières nationales », le ministre a fait savoir que son secteur « a tracé un programme ambitieux visant à intensifier les efforts en matière de prospection, d’exploration et de développement des hydrocarbures pour assurer au pays la sécurité énergétique à long  terme, à travers l’augmentation des réserves ». 

Le complexe de Timimoun, réalisé par « les plus grandes compagnies pétrolières internationales », Sonatrach (Algérie), Cepsa (Espagne) et Total (France), devrait « renforcer l’industrie gazière en Algérie » et témoigne de l’importance du secteur minier dans le pays, a ajouté le ministre, exprimant par la même occasion la « disponibilité » de son département à « poursuivre les efforts pour améliorer le climat d’affaires et capter de nouveaux partenaires », d’autant, a-t-il ajouté que les ressources de  l’Algérie sont immenses et non encore entièrement découvertes. 

 Soulignant que le complexe de Timimoune permettra d’augmenter « les capacités de production gazière de l’Algérie et renforcera sa position sur le marché international », M. Guitouni s’est dit « confiant » en les capacités du Groupe Sonatrach à « relever ce défi ». 

MDI Alger

« Le secteur de l’Energie demeure, sous la conduite éclairée du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, fort et efficient et contribue au développement socio-économique, notamment en termes de création de nouveaux postes d’emploi et l’amélioration du Service public », a conclu le  ministre.

Bessa, Résidence la Pinède