La fédération nationale des distributeurs de lait est née

Lait en sachet : 18 wilayas et 394 communes souffrent de problèmes de distribution

Les distributeurs de lait ont créé aujourd’hui, leur fédération sous l’égide de l’UGCAA afin qu’ils puissent défendre leurs intérêts. La fédération est issue du premier congrès tenu au siège de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), selon Salah Souilah président de l’Union. « La fédération comprend des dizaines d’adhérents issus de différentes wilayas du pays. L’objectif étant de lever toute confusion concernant la crise du lait dont certains pointent du doigt le distributeur comme accusé », nous dira MSouilah.    

La création de cette fédération au sein de l’Union porte le nombre à 176 fédérations au sein de l’UGCAA.  

Selon MSouilah, l’Union générale des Commerçants et Artisans Algériens a toujours expliqué que cette pénurie du lait est du à  la réduction de la quantité du poudre importé en premier lieu. Résultat, la production du lait par l’Onil a sensiblement  baissé par rapport aux années précédentes. La quantité du lait pasteurisé a baissé à 500 000 litres par jour, le nombre de distributeurs du lait a aussi baissé, voire  80 distributeurs à Birkhadem. L’Office national interprofessionnel du lait (Onil) ne cesse d’accuser les distributeurs d’être derrière cette crise, mais il est temps pour ces derniers de  se défendre et de riposter, selon MSouilah.

« La création de cette fédération permettra aussi de placer le contrôle au niveau des commerçants pour éviter son détournement pour la fabrication par exemple du fromage ou de la glace », précisera le président de l’UGCAA. Pour MSouilah, la tension sur le lait tire sa raison du fait que des volumes importants de poudre de lait, destinés à l’origine uniquement à la production exclusive du lait pasteurisé en sachet se retrouvent détournés de leur vocation, autrement dits transformés en produits dérivés du lait comme par exemple les fromages et les yaourts. Mais les distributeurs s’en lavent les mains, selon lui.