Intermédiation en opérations de Bourse : deux nouveaux Intermédiaires agréés

contrat de liquidité

La Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (COSOB) a accordé, en date du 07 mars 2018,  un agrément définitif pour l’exercice de l’activité d’Intermédiation en Opérations de Bourse à la Banque Al Baraka d’Algérie, et Al Salam Bank Algeria et ce conformément aux conditions fixées par le règlement COSOB n° 03-04 du 18 novembre 2003, modifiant et complétant le règlement COSOB n° 97-01 du 18 novembre 1997 relatif à la participation des IOB au capital de la SGBV.  

Cet agrément porte sur les activités concernant la négociation pour compte de tiers, la négociation pour propre compte ; Conseil en placement de valeurs mobilières ; Placement de valeurs mobilières et de produits financiers ; Gestion individuelle de portefeuille en vertu d’un mandat ; Garantie de bonne fin et prise ferme d’émission de titres et conseil aux entreprises en matière de structure de capital, de fusion et de rachat d’entreprises.

Les IOB sont des  personnes morales agréées par la COSOB  pour exercer une ou plusieurs activités.

L’intermédiation en bourse ne peut être exercée que par les sociétés commerciales créées principalement à cet effet, les banques et les établissements financiers. Pour être agréés, les IOB doivent présenter des garanties suffisantes notamment en ce qui concerne la composition et le montant de leur capital ; leur organisation et leurs moyens techniques; l’honorabilité et l’expérience de leurs dirigeants et de leurs agents et la sécurité des opérations de leur clientèle. Les deux nouveaux intermédiaires s’ajoutent aux 11 intermédiaires déjà inscrits dont Al SALAM BANK ALGERIA, Banque Al baraka d’Algérie Tell Markets.

Notons par ailleurs que la COSOB a organisé, le 14 mars 2018 au siège  de la Société de Refinancement Hypothécaire (SRH), un atelier technique portant sur : « la conformité ». L’objectif de cet atelier est de contribuer au renforcement des compétences des professionnels de la place financière, en matière de lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la corruption.

MDI Alger

L’atelier a été articulé autour de trois thèmes, à savoir le rôle et axes de travail de la Cellule de Traitement du Renseignement Financier (CTRF), le rôle et axes de travail de l’Organe National de Prévention et de Lutte contre la Corruption (ONPLC) et les lignes directrices de la COSOB dans le cadre de la prévention et de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Bessa, Résidence la Pinède