Serge Dubois :« Lafarge Holcim continuera à investir en Algérie »

exportation de ciment

« Lafarge Holcim continuera à investir en Algérie », c’est sur cette note d’optimisme, que Serge Dubois le directeur des relations extérieures de la Lafarge Holcim Algerie, a clôturé son allocution d’ouverture de la journée Media organisé ce jeudi à Alger.

Apres avoir dressé une rétrospective sur les réalisations et les avancées effectuées par sa société en Algérie, depuis son installation durant les années 1990, et notamment celles de 2017, Serge Dubois , est revenu longuement , sur les axes centraux et les principes de Lafarge Holcim en Algérie.

Indiquant avec force, que  les missions de Lafarge Holcim en Algérie, ont toujours été invariables, et visent en premier lieu la sécurité et la santé des ses employés et clients, créer de la valeur sur toute la chaine des matériaux de constructions, fournir des solutions performantes et efficaces aux clients, et crée de la valeur partagée, (Etat, clients).

Par ailleurs, pour l’année 2018, le maitre mot de Lafarge Holcim Algérie, est sans conteste, se transformer, à travers le programme « Imtiyaz », qui vise essentiellement à faire gagner de l’argent et du temps à ses clients. Et ce en plus de l’’imperatif de d’assurer les débouchés.

Ceci étant, le grand challenge de Lafarge Holcim , se décline sur 4 relais important, visant à réduire en partie une surproduction globale, estimé par le gouvernement à de 24 millions de tonnes, en l’occurrence ; l’exportation, la solution du  ciment pour route Ardia 600a, le programme Geocycle, et l’expérience Batistore, qui se transforme en Binastore pour le marché africain.

En premier lieu, Lafarge Holcim vise le marché de l’Afrique de l’Ouest, avec un objectif d’y écouler 5 millions de tonnes. Il est à noter qu’à ce sujet Lafarge Holcim a déjà entamé  une série d’opération d’exportation vers la Gambie. Des opérations couronnées de succès, grâce au sérieux de sa filiale Trading. Toutefois plusieurs obstacles demeurent à surmonter notamment le surcout en  logistique estimé à 40%, additionné à des tarifs douaniers plus chers que ceux appliqués aux pays voisins, avantagés par les accords d’associations avec les pays africains. Une carence hautement signalé par M. Dubois.

A cela s’ajoute, la solution Ardia 600 pour l stabilisation des sols, et la rénovation des routes, qui contribuera avec 1,5 millions de tonnes écoulés, dans la mesure où les pouvoirs publics reconsidérons l’importance de remplacer les techniques traditionnelles, par les solutions innovantes, notamment lors de l’élaboration des cahiers des charges.

Par ailleurs les autres grands axes, auront une force de frappe autant sur l’aspect environnementale que sur le déploiement de l’enseigne. Autrement dit le programme Geocyle mettra action ls fours de ses cimenterie pour la revalorisation des déchets pharmaceutiques, et l’enrichissement de l’enseigne Batistore, de 10 nouveaux magasins en  franchise pour 2018.

En somme, pour Lafarge Holcim Algérie, retenir ces axes et ces priorités, est représentatif d’une stratégie basée sur les opportunités d’investissement, dictées par un marché algérien qui passe de marché en sous-capacité à marché  en sur capacité