HomeAfriqueAfrique du Sud : l'ex-président Zuma sera poursuivi pour corruption

Afrique du Sud : l’ex-président Zuma sera poursuivi pour corruption

L’ancien chef de l’Etat est poursuivi notamment pour fraude et corruption dans une affaire d’armement avec des industriels étrangers dans les années 1990. C’est une affaire qui tient en haleine l’Afrique du Sud depuis de nombreuses années. La filiale sud-africaine de l’industriel français Thales sera poursuivie pour « corruption » avec l’ancien président sud-africain Jacob Zuma dans une affaire liée à un contrat de vente d’armes remontant aux années 1990, a annoncé le parquet, vendredi 16 mars. « Quand Zuma comparaîtra, ils comparaîtront également », a déclaré à l’AFP le porte-parole du parquet, Luvuyo Mfaku, en référence à la filiale sud-africaine de Thales impliquée dans ce vaste scandale.

La société française d’armement et d’électronique est accusée d’avoir donné des pots-de-vin, en marge d’un contrat de près de 4 milliards d’euros signé en 1999. Jacob Zuma, qui n’a pas réagi publiquement, peut encore faire appel de cette décision, une procédure qui retarderait de plusieurs mois son probable procès. Thales s’est, de son côté, refusé à tout commentaire.

Ce dernier rebondissement intervient presque un mois jour pour jour après la démission de Jacob Zuma de la présidence du pays le 14 février, à l’issue d’une longue opposition avec le nouveau chef du Congrès national africain (ANC) au pouvoir, Cyril Ramaphosa. Le président, qui a fait de la lutte contre la corruption une de ses priorités, a succédé à Jacob Zuma à la tête du pays.

Afp

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine