Hacene Mermouri : «Le secteur de l’artisanat et métiers a participé au PIB avec 254 milliards DA en 2017»

secteur de l’artisanat

«Le secteur de l’artisanat et métiers a contribué dans le Produit Intérieur Brut (PIB) avec 254 Milliards de Dinars en 2017», c’est ce qu’a indiqué ce mardi à Alger, le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hacene Mermouri.

Tenant un point de presse en marge de l’inauguration de la 22ème édition du salon international de l’artisanat traditionnel (SIAT2018), organisé à la Safex d’Alger, Mermouri a fait savoir que « le secteur de l’artisanat a contribué à la création de près de 900 000 emplois».

Mermouri a souligné que «50% des locaux du président (les 100 locaux pour chaque commune NDLR), son occupés par les artisans».

Sur la problématique de la commercialisation à laquelle font face les artisans. Le Ministre a précisé que «nous travaillons pour mettre en place une feuille de route, pour promouvoir l’artisanat», en ajoutant que «tous les hôtels ont été instruits pour consacrer à des espaces d’expositions et/ou de commercialisation des produits d’artisanats, et les projets d’hôtels en cours auront comme obligation de consacrer des espaces de commercialisation». Mermouri a également fait état d’une feuille de route à l’étude sur la possibilité, de promouvoir l’artisanat et la culture algériens à travers les ambassades algériennes à l’étrangers».

Dans le même contexte de la commercialisation, il a précisé que « à partir de cette année, des salons spéciaux seront  organisés dans chaque wilaya et selon les spécificités de chaque régions, à titre d’exemple, Constantine est connue pour la dinanderie, il sera organisé un salon uniquement sur la dinanderie…etc.»

Concernant l’exportation des produits de l’artisanat, Mermouri a estimé que «nous devons aller vers l’exportation, sachant que, à première vue, tous les produits exposés dans ce salon sont d’une meilleure qualité et en grande quantité, donc, ils sont exportables et concurrentiels».

A ce propos, il a souligné que «cette amélioration de la qualité et de la quantité de l’artisanat, c’est grâce aux efforts consentis par les artisans», tout en appelant ces derniers à «se regrouper en clusters, pour mieux attaquer le marché et appréhender les difficultés liées au secteur».

Mermouri a reconnu en outre que, «la situation n’est facile actuellement pour le secteur de l’artisanat, surtout avec la crise que traverse le pays. Le fond de soutien à l’artisanat est toujours activé, mais nous assurons le stricte minimum».

Pa ailleurs, cette 22ème édition du SIAT 2018, organisé par l’Agence Nationale de l’Artisanat Traditionnel (ANRT), a été placé sous le thème de «l’artisanat, un appui à une économie durable», a vu la participation de 430 exposants englobant toutes les filières du secteur. Parmi ces participants, 318 sont des nationaux issus de 43 chambre de l’artisanat de wilaya, et 72 exposants venus de 11 pays, dont la Tunisie avec 28 exposants, le Niger (10), la France (01), le Mali (07), le Pakistan (02), le Sénégal (05)…etc.

Selon les organisateurs, la participation à cette nouvelle édition du SIAT, a été soumise à des critères de sélection imposés aux artisans et portant, notamment, sur la qualité des produits à exposer. En outre, selon les chiffres communiqués par l’ANART, au premier semestre 2017, 342 414 artisans inscrits au niveau du registre de l’artisanat et des métiers.

MDI Alger

Pour les organisateurs «cette manifestation vise à pérenniser les activités de l’artisanat traditionnel et de l’art et les mettre au service de l’économie nationale».

Bessa, Résidence la Pinède