Homela deuxDéveloppement des IDE: Création, cette année, d’un comité consultatif national

Développement des IDE: Création, cette année, d’un comité consultatif national

Dans le but d’améliorer le climat des affaires et l’attractivité de la destination Algérie pour les IDE, le Gouvernement compte créer, en 2018, un comité consultatif national chargé de ce dossier, associant les représentants des opérateurs économiques des différents secteurs de l’économie nationale ainsi que les représentants des administrations concernées. Il prévoit notamment l’adaptation progressive de la législation et de la réglementation économiques à la lumière des recommandations que dégagera le comité consultatif national chargé de l’amélioration du climat des affaires, selon un décret exécutif qui vient de sortir dans le journal officiel. Ce dernier ajoute notamment la réduction des délais et la simplification des procédures pour la création d’entreprises, notamment dans le cadre des IDE.

Concernant la poursuite de la diversification de l’économie et dynamisation de la croissance, notamment hors hydrocarbures, le Gouvernement prévoit l’amélioration de l’offre foncière et la disponibilité du crédit pour une augmentation du volume des investissements et le renforcement de la politique incitative pour orienter davantage l’investissement vers les secteurs où l’économie nationale dispose d’avantages comparatifs sans oublier la modernisation et le renforcement des instruments d’accompagnement et de promotion des exportations hors hydrocarbures. il est question notamment de l’élaboration d’un recueil des productions nationales de biens d’équipement et d’intrants à transmettre aux investisseurs et donneurs d’ordre.

Pour ce qui est de la réforme de la finance et de la fiscalité locales, elle se fera à travers la mise en place, en 2019, d’un cadre législatif pour une politique de fiscalité locale à travers l’élargissement et l’amélioration des produits fiscaux des communes ; la mise à niveau des capacités humaines des communes aux techniques budgétaires modernes en vue d’une gestion des finances locales plus efficace et définir les normes pour un encadrement plus rigoureux des plans communaux de développement pour améliorer l’efficience de la dépense publique locale.

La réforme bancaire et financière pour une diversification de l’offre de financement et une dynamisation du marché du crédit, sera consolidée à travers, notamment la généralisation de l’usage des moyens de paiement modernes par le développement du réseau d’acceptation du paiement électronique ; le développement de la finance alternative sous l’angle des produits bancaires, d’assurance et d’obligation, en vue de drainer davantage d’épargne et le déploiement et la démultiplication des activités de leasing et le capital risque, notamment pour accompagner la PME / PMI dans son développement et son émergence. Le décret ajoute dans ce sens la poursuite de la mise à niveau des personnels et de l’encadrement des banques et établissements financiers pour prendre en charge les différentes réformes convenues ; la modernisation de la gouvernance des institutions bancaires et financières et la réactivation de la gestion des Fonds régionaux d’investissements orientés vers les PME dans un contexte concurrentiel.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine