Les allemands sont en tête des investissements dans les véhicules électriques

investissements dans les véhicules électriques

Les constructeurs automobiles allemands sont en tête des investissements dans les véhicules électriques et l’Allemagne est le premier pays destinataire des investissements mondiaux centrés sur cette technologie. Ces deux faits symptomatiques d’une évolution de l’après-diesel émanent d’une étude d’EY dévoilée lundi à Francfort.

Au cours des deux années écoulées, les investissements dans la voiture électrique annoncés par les 16 plus grands groupes automobiles mondiaux ont atteint 3,2 milliards d’euros pour l’Allemagne, dépassant largement ceux concernant la Chine(990 millions d’euros), les États-Unis (887 millions d’euros) et la France (110 millions d’euros), d’après cette analyse.

Sur la même période, les constructeurs allemands – à savoir les groupes Volkswagen, Daimler et BMW – ont annoncé pour 4,7 milliards d’euros d’investissements dans l’électrique dans le monde, nettement plus que les constructeurs américains (335 millions d’euros), français (110 millions d’euros) ou japonais (19 millions d’euros).

« L’importance de la motorisation électrique va considérablement croître à moyen terme », ce qui pousse les constructeurs à augmenter massivement leurs dépenses dans cette technologie, explique Peter Fuss, expert du cabinet de conseil. Dans les mois précédant l’actuel Salon de Genève où elle joue les vedettes (lire notre dossier), la voiture électrique a fait l’objet d’annonces à sensation de la part de presque tous les plus grands groupes automobiles.

C’est particulièrement le cas des constructeurs allemands. Par rapport à certains concurrents, ces derniers ont « quelque peu pris leur temps » pour se lancer dans l’électrique, relève M. Fuss. Surtout, ils sont très dépendants de la Chine, leur plus gros marché, où les fabricants seront soumis dès 2019 à d’ambitieux quotas de ventes de « véhicules à énergie nouvelle ». L’électrification des voitures, une aubaine pour des sociétés récentes comme l’américain Tesla ou les constructeurs chinois, est donc un virage à ne pas manquer pour ces entreprises.

GMI BS

Afp

Bessa, Résidence la Pinède