ABB céde ses parts de Sarpi pour la Sonatrach

jointe venture Sarpi

La société nationale des hydrocarbures Sonatrach a procédé aujourd’hui à l’achat des parts de la société italienne (ABB) dans la jointe venture Sarpi spécialisée dans la réalisation de projets industriels.

KIA RIO

Crée en 1992  en étant une société par actions en partenariat entre Sonatrach et ABB,  Sarpi appartient désormais 100% à la Sonatrach, après le contrat signé aujourd’hui à Alger  entre les responsables des deux compagnies algériennes et italiennes.

Ainsi, ABB a cédé 50% de ses part à la sonatrach lors d’un contrat qui a été signé par les deux partenaires pour la cession des parts d’ABB dans  la société Sarpi à la compagnie nationale Sonatrach, et ce, en présence du PDG de Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour et du Président du groupe ABB dans la région MENA, Joachim Braun.

«Nous avons réalisé de grands et difficiles projets avec Sonatrach, durant ces 25 ans. Il y avait une relation spéciale entre ABB et Sonatrach», a tenu à souligner M. Braun.«Travailler avec le groupe Sonatrach est un honneur», a-t-il estimé  ajoutant que les deux partenaires ont réalisé des projets ensemble tout en respectant les standards en termes de santé et de sécurité.

Selon lui, la cession des parts d’ABB à la compagnie nationale Sonatrach  intervient en raison du changement du business model du pôle d’ABB ingénierie, approvisionnement et construction (EPC).Ainsi, le groupe ABB est sorti de l’EPC, pas seulement en Algérie mais mondialement,  à ce titre, rappele le directeur d’ABB Algérie, Tarek El Gani, ajoutant qu’il s’agit de la nouvelle stratégie d’ABB

Pour précison, Sarpi, qui exerce ses  activités de réalisation d’installations industrielles dans le secteur des hydrocarbures et de l’énergie, est actuellement présente dans plusieurs régions en Algérie. Elle dispose de deux unités opérationnelles dont l’une est basée à Hassi Messaoud et l’autre à HassiRmel.