Xi Jinping, président à vie de la Chine

levées de restrictions sur les investissements étrangers
Xi Jinping, président de la Chine

Le Parlement chinois a mis fin, dimanche, à la limitation des mandats présidentiels, donnant les mains libres à Xi Jinping pour imposer sa vision à long terme d’une superpuissance toujours plus soumise au Parti communiste. À 64 ans, le président chinois le plus puissant depuis au moins un quart de siècle pourra rester à la tête de l’État au-delà du terme prévu de 2023.

Par 2.958 voix pour, deux contre et trois abstentions, les députés de l’Assemblée nationale populaire (ANP) ont, sans surprise, plébiscité, lors d’un vote à bulletin secret, un changement de la Constitution, qui limitait les mandats présidentiels à deux fois cinq ans. Une salve d’applaudissements nourris a accueilli le résultat, sous les ors du colossal Palais du Peuple. L’amendement fait aussi entrer « la Pensée Xi Jinping » dans la Constitution, ainsi que « le rôle dirigeant » du Parti communiste chinois (PCC) dans son article premier.

La limite de deux mandats avait été imposée dans la Constitution de 1982 par l’homme fort de l’époque, Deng Xiaoping, afin d’éviter un retour au régime dictatorial de l’ère Mao Tsé-toung (1949-76).

GMI BS

AE

Bessa, Résidence la Pinède