Nécessité de l’implication des acteurs locaux, pour la lutte contre le chômage

conférence internationale du Travail
Mourad Zemali, Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale

Le ministre du travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a souligné, dimanche à Tlemcen, que la lutte contre le chômage et la question de la promotion de l’emploi nécessitent l’implication de tous les acteurs locaux pour évaluer efficacement les politiques générales adoptées par les pouvoirs publics.

KIA RIO

Présidant une rencontre sur la promotion de l’emploi, qui a regroupé des responsables du secteur de l’emploi, des dispositifs de soutien à l’emploi de jeunes des wilayas frontalières (Béchar, Naâma et Tlemcen), le ministre a souligné que le problème du chômage ne peut être résolu par des décisions prises au niveau central mais doit impliquer les acteurs au niveau local en vue de proposer des dispositions opportunes pour satisfaire les exigences du marché du travail en mutation et en constante progression.

M. Zemali a souligné que cette démarche s’inscrit dans le cadre de la politique générale des pouvoirs publics visant à consolider la démocratie participative à travers la prise de décision au niveau local.

Dans ce contexte, il a indiqué que la commission de wilaya de promotion de l’emploi qui regroupe des responsables locaux du secteur de l’emploi et du travail a été installée et dirigée par le wali en tant qu’instance de consultation qui a pour rôle essentiel d’évaluer toutes les données et propositions émanant des parties prenantes du secteur de l’emploi et du développement local.

Par ailleurs, le ministre a mis l’accent sur le programme du gouvernement portant développement des régions frontalières, qui a pour finalité une vision commune entre les secteurs pour répondre aux besoins de chaque région, tout en respectant leur portée économique à travers l’implication des chambres professionnelles du commerce, des métiers, agricoles et des centres de formation professionnelle.

Il a ajouté que cette vision permettra de garantir de bonnes analyses statistiques, de fixer des bassins d’emploi à travers une carte des secteurs d’activités et de développer l’activité de prospection en vue de satisfaire les besoins du marché de l’emploi.

Le ministre a signalé également que le programme du gouvernement vise à encourager la formation des jeunes, à améliorer leur capacités à l’emploi, à activer le rôle de l’entrepreunariat, à promouvoir la culture d’entreprise en milieu collectif. Ce programme cible des étudiants et stagiaires des CFPA qui leur permet de créer des micro-entreprises selon les spécificités et richesses de chaque région, a-t-il encore ajouté.

Par ailleurs, le ministre a souligné, dimanche, lors d’une rencontre tenue à Tlemcen en présence des responsables centraux du ministère, des directeurs généraux de l’Anem, de la Cnac, de l’Ansej et des responsables locaux des wilayas frontalières de l’Ouest, la nécessité de mettre en place un plan d’actions pour la promotion de l’emploi, le renforcement des micro-entreprises dans cette région du pays.

Il a précisé qu’une autre rencontre similaire sera tenue, dans les prochains jours à Annaba et regroupera les wilayas frontalières Est.

Il est à noter que le ministre doit inaugurer un centre payeur de la CNAS au niveau de la commune de Sabra, une annexe de l’Ansej à Maghnia. Il visitera également des micro-entreprises mises sur pied au titre des dispositifs de soutien à l’emploi de jeunes.