Eni remporte 10% dans deux concessions pétrolières d’Abu Dhabi

bassin de Berkine

La compagnie pétrolière italienne Eni a obtenu le droit d’exploiter des gisements de pétrole au large d’Abu Dhabi, a rapporté ce lundi l’agence Bloomberg.

En effet, « la compagnie pétrolière nationale d’Abu Dhabi a attribué à Eni une part de 10% dans les champs pétrolifères d’UmmShaif et de Nasr dans le golfe Persique pour  575 millions de dollars. Eni, basé à Rome, prendra également une participation de 5% dans le gisement de LowerZakum pour 300 millions de dollars », ont indiqué les deux compagnies.

Par ailleurs, « MubadalaInvestment Co., détenue par le gouvernement d’Abou Dhabi, a accepté de verser 934 millions de dollars pour 10% de la concession égyptienne de Shorouk, la zone méditerranéenne contenant le champ gazier de Zohr », ont déclaré Eni et Mubadala.

Une nouvelle collaboration avec Eni «apporterait une valeur ajoutée significative aux actifs de raffinage d’Adnoc», a déclaré le directeur général de la société italienne Claudio Descalzi dans un communiqué.

La compagnie pétrolière émiratie, Adnoc, a déclaré la semaine dernière, que « l’émirat est à la recherche de partenaires capables de contribuer à la technologie et de rejoindre des projets pour doubler la capacité de raffinage et presque tripler la production pétrochimique. Il prévoit d’offrir des projets d’investissement dès le mois de mai et cherchera également des offres pour de nouveaux blocs d’exploration ».

Abu Dhabi prévoit d’augmenter la capacité de production de pétrole à 3,5 millions de barils par jour d’ici la fin de l’année, même si les États-Unis freinent la production dans le cadre d’un effort mondial pour dégager une surabondance.

La compagnie Adnoc a indiqué qu’ « elle peut actuellement pomper environ 3 millions de barils par jour, avec un peu moins de la moitié provenant des gisements offshore. Abu Dhabi détient environ 6% des réserves mondiales de pétrole brut », selon la même source.

MDI Alger

Pour rappel, Abu Dhabi, le plus grand des émirats arabes unis, détient la plus grande partie du pétrole brut du pays. Il a divisé une concession de production offshore qui a expiré la semaine dernière en trois blocs, et Eni est le quatrième entrant international à garantir les droits à l’une des nouvelles zones.

Bessa, Résidence la Pinède